11.000 jeunes marchent pour le climat à Bruxelles

VideoLa marche pour le climat qui réunit élèves de l'enseignement secondaire et étudiants du supérieur a rassemblé jeudi 11.000 participants à Bruxelles, selon la police. Les jeunes réclament une politique plus ambitieuse pour faire face au réchauffement climatique et protéger l'environnement.

Plein écran
Anuna de Wever et Adélaïde Charlier inspirent tout une génération © Twitter
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news

La mobilisation des jeunes est plus importante pour cette sixième marche. La police annonce 11.000 participants à Bruxelles et les organisateurs annoncent 10.000 de plus. Anuna De Wever et Adélaïde Charlier sont en tête du cortège.

Des multiples banderoles et pancartes décorent le cortège. Nombreuses sont celles qui dénotent une créativité certaine pour porter leurs messages. Dans les slogans sont entendus le désormais classique "On est plus chauds que le climat" et celui moins usité "This is what democracy looks like". Pour la Saint-Valentin, le slogan "Célibataire cherche climat stable pour relation durable" a été entendu. Équipés de leurs gilets roses, des grands-parents accompagnent les jeunes mobilisés.

Étudiants et écoliers
"Les étudiants sont présents massivement et c'est assez incroyable de voir une dynamique pareille à Bruxelles", commente Bakou Mertens, initiateur de StudentsForClimate. "On entend qu'une partie de la marche commence à arriver alors que nous, on vient seulement de dépasser Rogier. C'est impressionnant. Les étudiants sont là aujourd'hui pour dire qu'ils soutiennent les écoliers à 100% pour réclamer une politique climatique ambitieuse et sociale. Cette dynamique incroyable et historique va se poursuivre dans les semaines à venir."

Une mobilisation à travers le pays
Plusieurs centaines de jeunes Liégeois se sont rassemblés déjà jeudi matin à la gare des Guillemins à Liège afin de rejoindre leurs compères bruxellois et manifester pour une politique climatique plus ambitieuse. Les élèves de l'enseignement secondaire ont été rejoints dans leur démarche par des étudiants du supérieur. 

Un millier de jeunes des écoles montoises se sont mobilisés dans le cadre d'une action pour le climat jeudi matin à Mons. La manifestation a été mise sur pied à l'initiative d'une coalition pluraliste d'organisations de jeunesse et de conseils d'étudiants.

Environ 300 élèves, selon la police, ont décidé de se mobiliser à nouveau jeudi pour le climat à Namur.

Les élèves de trois établissements scolaires de Jodoigne ont pris le départ d'une marche pour le climat. Des parents et leurs enfants de l'enseignement primaire, en congé pédagogique ce jeudi, se sont joints à la marche. Plus de 1.200 jeunes sont mobilisés et parcourent le centre-ville, encadrés par la police locale. Elle a été mise sur pied conjointement par les trois écoles, et celles-ci comptent par la suite continuer à mener des actions communes et concertées en faveur de l'environnement.

La semaine dernière, période de battement entre les deux semestres universitaires, seuls 5.000 manifestants avaient été dénombrés à Bruxelles. Le record est de 35.000, atteint le 24 janvier dernier.

Les jeunes français inspirés
Un collectif d'Île-de-France a appellé les jeunes à venir manifester pour le climat ce vendredi 15 février et à répêter l'action toutes les semaines, à l'image des jeunes belges. "Nous, la jeunesse, consciente de l'urgence climatique, allons commencer sans attendre la mobilisation à Paris", ont annoncé des membres du groupe "Désobéissance écolo Paris".

Plein écran
Greta Thunberg © afp

Greta Thunberg viendra soutenir les jeunes le 21 février à Bruxelles
La Suédoise Greta Thunberg, devenue en quelques semaines une figure mondiale du militantisme pour le climat, se rendra à Bruxelles le 21 février pour soutenir les jeunes participants à la marche pour le climat, a annoncé jeudi le mouvement Youth for Climate lors de l'arrivée du cortège à la gare de Bruxelles-Midi.

Anuna De Wever et Kyra Gantois se sont fortement inspirées de Greta Thunberg pour lancer Youth for Climate. Cette jeune Suédoise a entamé une "grève scolaire" en août 2018 pour protester chaque semaine devant le parlement de son pays.

"Je suis ravie qu'elle vienne en Belgique et de pouvoir la rencontrer, car elle est notre source d'inspiration. Nous avons déjà parlé ensemble sur Skype et elle m'a dit être très reconnaissante du fait que nous avons lancé les marches en Europe", a déclaré Anuna De Wever.

Le 21 février, 7e jeudi pour le climat, celle-ci se rendra avec Greta devant le Comité économique et social européen afin de prononcer un discours notamment devant le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

"Tout le monde me dit chaque semaine que le mouvement va s'estomper. Mais nous sommes toujours là, pour la sixième fois de suite. Je suis déçue des politiques car ils ne proposent toujours aucune initiative et n'entreprennent aucune action", ajoute Anuna De Wever.