Les 300 bornes seront installées sur 300 places de parking privés et hors voirie. L'avenue Louise a été choisie car il s'agit "d'un quartier mixte (riverains/entreprises), avec une densité et une accessibilité fortes" et dont le potentiel d'usage est élevé: "par les entreprises durant les heures de bureau et par les riverains le reste du temps.”
Plein écran
Les 300 bornes seront installées sur 300 places de parking privés et hors voirie. L'avenue Louise a été choisie car il s'agit "d'un quartier mixte (riverains/entreprises), avec une densité et une accessibilité fortes" et dont le potentiel d'usage est élevé: "par les entreprises durant les heures de bureau et par les riverains le reste du temps.” © REUTERS

300 bornes de recharge électrique bientôt installées avenue Louise

D'ici la fin de l'année, 300 nouvelles bornes de recharge pour voitures électriques seront installées le long de l'avenue Louise, à Bruxelles, a annoncé jeudi l'organisation patronale bruxelloise Beci.

Le projet, baptisé "Electric Avenue", a remporté le premier prix du jury dans le cadre du "303030 City Climate Challenge", un projet visant à contribuer à l'objectif d'une réduction des émissions de CO2 de la Région bruxelloise de 30% d'ici 2030. Le projet sera réalisé par BePark en collaboration avec Sibelga, Engie et Febiac.

"Electric Avenue est un projet concret, collaboratif qui apporte des solutions durables dans un délai rapproché. D'ici la fin de l'année, il aura amélioré la mobilité électrique à Bruxelles, en contribuant à la réduction du CO2 et des nuisances sonores", souligne Marc Decorte, président de Beci et du jury du City Climate Challenge.

Les 300 bornes seront installées sur 300 places de parking privés et hors voirie. L'avenue Louise a été choisie car il s'agit "d'un quartier mixte (riverains/entreprises), avec une densité et une accessibilité fortes" et dont le potentiel d'usage est élevé: "par les entreprises durant les heures de bureau et par les riverains le reste du temps.”

La capitale comptait environ 250 points de recharge accessibles au public l'été dernier, ce qui comprend les bornes en voirie et celles accessibles au public sur terrain privé.

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.