"Tiger King" sur Netflix.
Plein écran
"Tiger King" sur Netflix. © AFP

4 réalités éludées dans la série Netflix “Tiger King” selon le WWF

Tiger King, c’est la nouvelle série de Netflix qui cartonne. Dix jours après sa sortie, elle se plaçait dans le top des séries Netflix les plus regardées. Pourtant, l’histoire est loin d’être drôle. La série met en scène Joe Exotic, le propriétaire pour le moins douteux d’un parc animalier américain possédant des tigres en captivité. Le WWF a décidé de faire le point sur le contexte dans lequel se déroule la série.

Il existe plus de tigres en captivité aux États-Unis que dans le monde à l’état sauvage

Selon le WWF, il y a actuellement 5.000 tigres en captivité aux États-Unis. 94% d’entre eux vivent dans des parcs clandestins ou ont été vendus comme animaux de compagnie. Cette situation est dramatique quand on sait qu’il ne reste plus que 3.900 tigres dans la nature. Il y a un siècle, ils étaient 100.000 et leur nombre a brutalement chuté du fait de la destruction de leur habitat et de la disparition de leurs proies mais également à cause de leur commerce au niveau international.

La détention de tigres se trouve dans un cadre légal flou

Aux États-Unis, il n’y a pas de cadre juridique adéquat pour la détention de tigres en captivité. Ce manque de cadre légal peut présenter des risques pour les visiteurs et pour les animaux, si des incidents venaient à survenir. On ne peut qu’estimer, pour le moment, le nombre de tigres en captivité aux États-Unis car aucun organisme officiel n’existe pour les recenser et surveiller leurs conditions de vie dans les parcs et les zoos.

Les élevages dans les parcs ne sont pas des moyens de conservation de l’espèce

Le WWF dénonce ce faux argument repris par les propriétaires des parcs dans la série. Les élevages en captivité ne contribuent pas à l’effort de préservation de l’espèce, ils sont organisés dans un but uniquement lucratif. De plus, les tigres élevés en captivité ne peuvent jamais être réintroduits dans leur habitat naturel. Les seuls moyens d’action efficaces sont ceux qui visent à protéger les tigres à l’état sauvage.

Les parcs exhibant des tigres existent également dans d’autres pays

Selon le WWF, “En Asie, 7.000 à 8.000 tigres vivent également en captivité dans des « Tiger farms », principalement en Chine, en Thaïlande, au Laos et au Vietnam.” Des pays qui contribuent également à leur commerce illégal que ce soit pour leur élevage ou leur consommation.


Dans le monde, de nombreuses organisations s’engagent afin de faire doubler la population de tigres à l’état sauvage. Préservation de son habitat, sensibilisation du grand public, plaidoyer politique, les efforts commencent à porter leurs fruits.

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.