Plein écran
© EPA

Accord européen sur la neutralité carbone d'ici 2050 mais sans la Pologne

Le président du Conseil européen Charles Michel a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi un "accord sur la neutralité carbone d'ici 2050", mais sans la Pologne qui a refusé de s'engager.

"Accord sur la neutralité climat d'ici 2050. Le Conseil européen obtient un accord sur cet objectif important", a annoncé Charles Michel sur Twitter.

La Pologne, très dépendante du charbon, a refusé de s'engager dans l'immédiat, sans toutefois bloquer les conclusions, ont expliqué plusieurs sources européennes.

Charles Michel a salué un "signal très fort" lancé par l'Europe au lendemain de la présentation du Pacte vert européen. Cette feuille de route détaillée de la Commission von der Leyen vise à mettre l'UE sur les rails de la neutralité climatique à l'horizon du milieu du siècle, et en pleine COP25.

Cet accord est "crucial", "Il est important pour l'Europe de montrer une ambition forte", a souligné M. Michel.

Cet accord arraché à l'issue d'intenses discussions "prend en compte que pour un Etats membre, il est nécessaire de prendre plus de temps avant d'appliquer cet objectif", a précisé Charles Michel. Le cas de Varsovie sera étudié par les dirigeants européens en juin de l'année prochaine.

"Cet objectif engagera l'UE dans son ensemble. Toutefois, un seul État, la Pologne, n'a pas voulu s'engager à ce stade sur la mise en oeuvre de cet objectif au niveau national", a expliqué une source à la présidence française. Aux autres pays de la convaincre de se rallier l'été prochain.