Cyclistes à Bruxelles
Plein écran
Cyclistes à Bruxelles © BELGA

Augmentation de 9% pour l’usage du vélo à Bruxelles

Le vélo a continué de s'imposer comme mode de déplacement urbain l'an dernier à Bruxelles, avec une augmentation de 8,9% par rapport à 2018, révèle dimanche l'Observatoire du vélo en Région de Bruxelles-Capitale, qui s'appuie sur des comptages de l'ASBL Pro Velo. Une reprise de croissance donc après une stagnation enregistrée entre 2016 et 2017, d'après cet organisme commandité par Bruxelles Mobilité. La tendance à la hausse observée depuis 2010 perdure: 13 % de taux de croissance annuel moyen.

Parmi les tendances de cet Observatoire 2019, il apparait que le vélo à assistance électrique est en plein boom. Depuis 2017, leur part est en augmentation, en particulier pour les déplacements domicile-travail. Ainsi, s'ils représentaient 12% des vélos comptés en heure de pointe du matin en 2018, ils sont passés à 20% l'an dernier.

Autre phénomène en plein développement: le vélo cargo. Quasiment inconnu à Bruxelles il y a encore 5 ans, il représente aujourd'hui 4% des deux roues comptabilisés en heure de pointe, relève l'Observatoire. Il est même devenu le dispositif le plus prisé par les familles qui roulent avec enfant. De 12% en 2018, les cargos familiaux dépassent désormais les 30% des vélos équipés pour le transport d'enfants en 2019. Les sièges-enfant, follow-me et troisième-roue se partagent les 70% restants.

Enfin, l'aménagement des voiries avec des infrastructures de qualité a un impact positif sur le flux des cyclistes. Bruxelles Mobilité cite l'exemple de l'avenue Franklin Roosevelt. Désormais aménagée d'une piste cyclable séparée, la fréquentation s'y est intensifiée de 68% entre 2016 et 2019.

Sécurité et Infrastructures

"Il y a encore beaucoup de travail à faire, en termes d'infrastructures et de sécurisation du stationnement, pour rendre le vélo accessible à tous, particulièrement dans les quartiers les plus précarisés", concède Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité. "Mais nous sommes en chemin et nous n'avons jamais été aussi motivés!”

Parallèlement au développement d'infrastructures, la priorité de la politique cyclable doit être donnée à la limitation et à l'apaisement du trafic dans les quartiers, afin de permettre une cohabitation entre les modes de transports en toute sécurité, conclut l'Observatoire. 

  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.