Plein écran
© epa

"Bannir les pailles en plastique ne sauvera pas les océans"

Interdire les pailles en plastique ne mettra pas fin au problème de pollution des océans, a prévenu Andrew Wheeler, le patron de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), en visite à Bruxelles vendredi avant la réunion du G7 Environnement.

"Toute réduction de matière est bonne, mais je m'inquiète de ce que les gens pensent qu'avec l'interdiction des pailles en plastique nous avons résolu le problème" des déchets qui finissent dans la mer, a déclaré M. Wheeler à l'AFP.

Le responsable américain s'exprimait deux jours avant la réunion dimanche et lundi à Metz (est de la France) des ministres de l'Environnement des pays du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) et d'une dizaine de pays invités.

"Notre problème aux Etats-Unis est que la plupart des Américains pensent que s'ils déposent leurs matériaux dans la poubelle de recyclage en bas de la rue, ils ont résolu le problème. Ce n'est pas le cas", a-t-il poursuivi.

Depuis que la Chine a arrêté en 2017 les importations de plastiques usagés, les Etats-Unis sont confrontés, comme l'UE, au problème de la réutilisation de ces plastiques, estime M. Wheeler.

"Nous devons trouver une meilleure façon d'utiliser nos matériaux recyclés", a-t-il insisté.

  1. Les incendies en Amazonie plongent São Paulo dans l’obscurité en plein jour
    Play

    Les incendies en Amazonie plongent São Paulo dans l’obscurité en plein jour

    Des milliers de Brésiliens font part de leur inquiétude concernant l’état de la forêt amazonienne. À l'origine de cette prise de conscience, un événement peu commun survenu lundi à São Paulo: la ville s’est retrouvée plongée dans l’obscurité une heure durant en plein après-midi, après que des vents forts eurent drainé d’épais nuages noirs provenant de la forêt. Les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 83% depuis le début 2019. En Amazonie, les causes sont la déforestation et la sécheresse.