Plein écran
© afp

Bayer joue la carte de la "transparence" sur le glyphosate

Bayer a publié lundi sur son site internet 107 études de sécurité sur l'usage du glyphosate dans un souci d'accorder une "totale transparence" sur ce produit controversé, a annoncé le groupe allemand.

"La transparence est un catalyseur de la confiance. Plus de transparence est une bonne chose pour les consommateurs, les entreprises et les décideurs politiques", a expliqué Liam Condon, responsable du département 'crop science' chez Bayer. "Grâce aux données scientifiques détaillées, tout le monde peut se faire une image de l'importance que nous accordons à la sécurité."

Cette centaine de rapports sont ceux qui sont transmis aux autorités européennes de la sécurité alimentaire (EFSA). En mars, la Cour européenne a ordonné que l'étude sur les effets cancérigènes du glyphosate devait être rendue publique.

Des milliers de plaintes ont été introduites contre Bayer aux Etats-Unis. Le groupe risque de devoir verser des millions de dollars de dédommagements pour les risques sur la santé engendrés par le glyphosate, présent notamment dans le désherbant universel Roundup. Bayer a toutefois toujours soutenu que la matière était sûre, renvoyant notamment à plusieurs dizaines d'années de recherche scientifique.

  1. Cyril et Maxime lancent la première cuillère comestible 100% liégeoise

    Cyril et Maxime lancent la première cuillère comestible 100% liégeoise

    Entre les gobelets et les ustensiles de cuisine, dans les festivals, les salons et autres foires, le plastique est roi. Des alternatives existent bien, comme le carton ou le bois, mais celles-ci sont presque toujours à usage unique. Cyril Ernst et Maxime Vanderheyden, deux amis liégeois, ont eu une idée plus écologique : la cuillère comestible Ecopoon. Un ustensile qu'ils espèrent pouvoir commercialiser d’ici un mois.