Plein écran
© belga

Carlo Di Antonio se réjouit des avancées en matière d'écologie

Le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio a accueilli avec enthousiasme, samedi, l'accord sur les emballages intervenu lors de la dernière réunion du gouvernement flamand avant les vacances.

"C'est une excellente nouvelle de constater que la Flandre rejoint aujourd'hui la Wallonie dans son combat en faveur de la propreté publique et de la transition écologique. La Flandre prévoit des mesures similaires à celles déjà imposées en Wallonie depuis plusieurs années ou validées par des textes contraignants", a commenté le ministre wallon.

En Wallonie, l'interdiction des sacs de caisse en plastique léger est entrée en vigueur le 1er décembre 2016. Les sacs en plastique autres que ceux de caisse sont également visés par une interdiction depuis le 1er mars 2017.

Par ailleurs, a rappelé Carlo Di Antonio, le parlement de Wallonie a également adopté mardi, sur sa proposition, un principe général d'interdiction de l'usage d'ustensiles jetables en matière plastique. Cette interdiction vise les ustensiles en plastique essentiellement destinés à l'usage alimentaire tels que les gobelets, les tasses, les assiettes, les couverts ou les pailles, lors d'événements et dans des établissements ouverts au public.

Enfin, en ce qui concerne les canettes abandonnées dans la nature, un projet pilote de prime de retour de 5 centimes par canette rapportée sera mis en œuvre dès la rentrée prochaine en Wallonie. Cela s'inscrit dans la même dynamique que celle récemment envisagée par la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault qui a également pris une mesure d'interdiction relative aux sacs en plastique depuis le 1er décembre 2017.