La ferme aquacole serait placée au large de Nieuport, ce qui ne plaît pas au bourgmestre de la station balnéaire
Plein écran
La ferme aquacole serait placée au large de Nieuport, ce qui ne plaît pas au bourgmestre de la station balnéaire © Photo News

Colruyt veut cultiver des moules au large de Nieuport

Colruyt espère, d'ici deux ans, pouvoir cultiver des moules belges au sein de sa propre ferme aquacole. La chaîne de supermarchés a introduit une demande de permis pour le projet, qui devrait se situer à 5 kilomètres au large de la côte de Nieuport, rapporte le quotidien flamand Het Laatste Nieuws jeudi. Tant la ville que les pêcheurs s'opposent vivement à ce projet.

Cela fait plusieurs années que Colruyt mène des tests en matière d'élevage de moules. L'été dernier, la chaîne débarquait sa première cargaison. Elle envisage désormais le lancement d'une ferme aquacole de 4,5 kilomètres carrés au large de la côte de Nieuport, en Flandre occidentale. 

"Dans le scénario le plus favorable, la culture des moules devrait débuter pour l'été 2022", déclare un porte-parole de Colruyt au journal flamand. "À terme, nous voulons également cultiver des huîtres et des algues. Mais, bien entendu, nous devons d'abord obtenir le permis". L'entreprise de dragage DEME fait partie des investisseurs du projet. 

Une fois terminée, la ferme aquacole pourrait produire quelque 2.000 tonnes de moules par an, ainsi que 100 tonnes d'huîtres et 100 tonnes d'algues.

Le bourgmestre de Nieuport Geert Vanden Broucke (CD&V) ne voit toutefois pas le projet d'un bon oeil. "Nous émettrons un avis négatif parce qu'une ferme aquacole ne représente aucune valeur ajoutée pour notre ville. Elle est située au milieu de la zone d'activité de nos pêcheurs et plaisanciers". L'accord du permis à la société Colruyt est une décision qui revient au gouvernement fédéral.

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.