Plein écran
Le système de redevance kilométrique est vu par le secteur, mais aussi par les académiques te les organisations environnementales, comme l'incitant le plus efficace pour verdir le parc de poids lourds, car les tarifs avantagent les véhicules les moins polluants. © Viapass

Des camions plus verts grâce à la redevance kilométrique

La redevance kilométrique a permis d'améliorer le parc des poids lourds sur les routes belges. Mais il n'y a pas eu de transfert vers le rail ou le transport fluvial, selon une étude relayée lundi par De Standaard.

Aujourd'hui, 65% des kilomètres parcourus par des camions sur les autoroutes belges le sont grâce à un moteur qui répond aux normes environnementales les plus sévères. Il y a trois ans, la proportion était encore de 29%. Ces chiffres proviennent de Viapass et son basés sur les appareils dont doivent être munis les camions de plus de 3,5 tonnes.

Le système de redevance kilométrique est vu par le secteur, mais aussi par les académiques te les organisations environnementales, comme l'incitant le plus efficace pour verdir le parc de poids lourds, car les tarifs avantagent les véhicules les moins polluants.

Les camions, et surtout les fourgonnettes, ont toujours la cote

Le transport fluvial ou le rail n'ont pas été renforcés depuis l'entrée en vigueur du système. "L'incitant fiscal est pour cela insuffisant, selon Cathy Macharis de l'université bruxelloise VUB. Le manque de flexibilité de ces deux moyens de transport est également pointé du doigt.

En revanche, le trafic des poids lourds a été en partie remplacé par les fourgonnettes, qui sont exonérées de taxe. Leur nombre augmente à un rythme trois fois supérieur à celui des camions.