afp
Plein écran
© afp

Des glaciers plus stables que redouté

Le glissement des glaciers dans le sud de la péninsule antarctique et le déversement de glace dans l'océan s'est accru depuis les années 1990 sous l'effet du réchauffement climatique, mais nettement moins qu'estimé récemment, révèle une étude publiée mardi.

  1. Le MR s’oppose à l’audition de deux experts sur l’extension de Liege Airport: “Leur attitude me fait penser au film “Don’t Look Up”
    Play

    Le MR s’oppose à l’audition de deux experts sur l’extension de Liege Airport: “Leur attitude me fait penser au film “Don’t Look Up”

    Lundi 17 janvier avait lieu, au Parlement wallon, l’audition de Luc Joachims concernant la pétition déposée avec l’association écosocialiste d’action et d’éducation populaire, À Contre Courant, laquelle réclamait un débat sur les conséquences sociales, écologiques et sanitaires de l’extension actuelle de l’aéroport de Liège. Le MR s’est opposé à l’audition de deux experts scientifiques.
  2. Fumée blanche après la nuit blanche: le fédéral tombe enfin d’accord sur la sortie du nucléaire
    Mise à jour

    Fumée blanche après la nuit blanche: le fédéral tombe enfin d’accord sur la sortie du nucléaire

    Le gouvernement fédéral a trouvé jeudi matin un accord sur le dossier de la sortie du nucléaire à l’issue d’une nuit de discussion. Le scénario A, soit la fin des réacteurs nucléaires actuels en 2025, est “renforcé” mais 100 millions d’euros seront investis dans la nouvelle technologie nucléaire et le scénario B, soit la prolongation de deux centrales, n’est pas exclu.
  3. Sortie du nucléaire: une prolongation est possible mais ce sera une course contre la montre
    Mise à jour

    Sortie du nucléaire: une prolongati­on est possible mais ce sera une course contre la montre

    Une prolongation des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 est possible d’un point de vue de la sécurité nucléaire moyennant une mise à jour des installations, a indiqué lundi l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) dans un communiqué. Afin que “tout soit en ordre pour 2025", année prévue de sortie du nucléaire, le gouvernement doit prendre une “décision claire” au premier trimestre, précise l’Agence qui insiste également sur une “approche globale” élaborée avec tous les acteurs concernés.