Plein écran

Des sangliers massacrés en guise de décor d'Halloween

Un promeneur a fait une macabre découverte dans le parc naturel de Meinweg dans le Limbourg néerlandais. Il a découvert les cadavres de trois sangliers massacrés, dont un transpercé par un rondin de bois et une laie, gravide, éventrée.

Plein écran
Plein écran

À la vue de cette scène épouvantable, le promeneur a immédiatement contacté le garde forestier, Thea van der Veen. Une fois sur place, celle-ci n'a pu que constater les actes de barbarie et a également découvert une tête de poisson accrochée au bout d'une branche.

Décor
"Cela va beaucoup trop loin", explique-t-elle au quotidien allemand AD, encore bouleversée par la vision de la laie éventrée et de ses marcassins gisant sur le sol. "Que l'on donne un aspect fantomatique au bois dans le cadre d'Halloween, d'accord, mais là il s'agit de véritables animaux".

La gardienne du bois affirme ne pas savoir à qui incombent ces actes de cruauté, mais suppose qu'ils sont en lien avec les nombreuses petites fêtes d'Halloween organisées dans le bois ces jours-ci.

Pas le geste de chasseurs
Quant à la piste des chasseurs, Thea van der Veen n'y croit pas, même si les animaux ont été tués par balle avant que leurs dépouilles ne soient malmenées. "Ils y perdraient leur permis de chasse et de toutes façons je les crois sur parole", conclut le garde forestier qui semble pencher pour la thèse d'un écoeurant "décor" d'Halloween.