Plein écran
Almir Narayamoga Surui. © Medef 21.

Disparition d’un chef indien défendant la forêt amazonienne dont la tête a été mise à prix

Le chef indien Almir Narayamoga Surui, qui défend la forêt amazonienne et dont la tête a été mise à prix, est porté disparu depuis le samedi 18 janvier, rapporte France info.

Invité par les patrons de la Côte-d’Or (est de la France) à s’exprimer ce mardi soir, Surui devait atterrir à l’aéroport de Paris Charles De Gaulle ce lundi. Son intervention au cours des vœux du Medef local (l’organisation patronale française) a donc dû être annulée. 

“Notre inquiétude est renforcée du fait de la menace qui pesait sur lui, sa tête ayant été mise à prix en raison de son combat contre la déforestation illégale”, explique le Medef de Côte-d’Or, qui précise que le chef avait récemment décidé de se passer de protection privée, estimant qu’il revenait au gouvernement brésilien de le protéger.

Almir Narayamoga Surui est l’un des plus grands défenseurs de la forêt amazonienne. II a reçu le prix des Droits de l’homme à Genève en 2008. Le chef indien avait déjà invité en France en mai dernier par Mounir Mahjoubi, alors secrétaire d’État au Numérique. Il avait alors alerté les députés français sur les dangers de la déforestation depuis l’élection de Jair Bolsonaro à la présidence brésilienne.