Carl Decaluwe, gouverneur de la province de Flandre-occidentale.
Plein écran
Carl Decaluwe, gouverneur de la province de Flandre-occidentale. © BELGA

Il est déjà interdit de pomper de l’eau en différents endroits en Flandre à cause de la sécheresse

Mise à jourLe gouverneur de Flandre occidentale a introduit une interdiction de pompage en différents endroits de la province à partir du jeudi 21 mai. Carl Decaluwé a pris cette décision après avoir consulté la Commission flamande sur la sécheresse. 

Il sera interdit de pomper de l'eau de six cours d'eau écologiquement sensibles et dans le bassin de Blankaert.
Il est exceptionnel qu'une interdiction de capter de l'eau soit introduite aussi tôt dans l'année. L'année dernière, cela ne s'est produit qu'au début du mois de juillet.

Le pompage des cours d’eau sera également interdit en 19 endroits de la province de Flandre orientale à partir de jeudi, a indiqué mercredi le gouverneur intérimaire de la Flandre orientale, Didier Detollenaere. Les infractions seront punies d’une peine de prison de huit à quatorze jours et d’une amende pouvant aller jusqu’à 200 euros. Les agriculteurs bénéficieront d’une exception pour le captage limité de l’eau pour leur propre bétail ou leurs cultures.

Le gouverneur de la province de Limbourg a également annoncé, mercredi, l’interdiction de pompage de l’eau à partir de jeudi sur 80% de son territoire.

Code orange et interdiction de faire un feu en province d’Anvers

En raison de la sécheresse actuelle, le code orange pour le risque de feux de forêt est à nouveau activé en province d’Anvers. Il est donc interdit de fumer ainsi que d’allumer un feu dans la nature et dans les bois. Les feux de camp sont aussi interdits, comme c’était déjà le cas en avril.

Ce code orange, qui signifie que le risque d’incendie est important, devrait rester actif un moment car on attend peu de précipitations à court terme, indique le cabinet de la gouveneure Cathy Berx.

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.