Plein écran
© pixabay

Il n'y a jamais eu autant de fraudes aux panneaux solaires

Le gestionnaire de réseau Eandis rapporte un nombre record de 732.485 euros de subventions collectées illégalement, via des certificats d'énergie verte, en 2018.

Infrax et Eandis, qui ont maintenant fusionné pour former le groupe Fluvius, disposent désormais de moyens supplémentaires pour lutter contre la fraude énergétique. Ils ont donc noté une hausse des fraudes. "En 2017, nous avions constaté une arnaque d'un montant de 437.293 euros", a déclaré la ministre flamande de l'Energie, Lydia Peeters.

Il y a une dizaine d'années, les panneaux solaires ont connu leur heure de gloire et ceux qui en installaient touchaient d'importantes subventions. En 2010, le certificat d'énergie verte garantissait 350 euros par millier de kWh. 

Le nombre de demandes a augmenté et les subventions ont finalement été réduites. Les fraudes sont arrivées. Des rapports d'inspection ont été falsifiés et certaines factures ont été trafiquées afin de générer un montant plus élevé.

On estime la fraude totale à un montant de plusieurs dizaines de millions d'euros.