Plein écran
. © Capture d'écran

Il se filme en train de jeter un frigo dans la nature, la police l’oblige à le récupérer

On ne rigole pas avec les dépôts clandestins en Espagne.

Un Espagnol de 24 ans s’est filmé en train de jeter un réfrigérateur dans la nature et a posté la vidéo de son méfait sur les réseaux sociaux. Sur les images, rapidement devenues virales, on voit le jeune homme balancer fièrement le frigo dans un ravin depuis le bord de la route.

Un employé d’un centre de gestion des déchets

Bien mal lui en a pris puisque la Guardia Civil, la police militaire espagnole, est tombée sur la vidéo et a rapidement identifié et appréhendé le jeune homme coupable de dépôt clandestin, lequel travaille justement dans un centre de gestion des déchets situé à Olula del Rio en Andalousie.

Double peine

En guise de punition, la police a obligé l’incivique à remonter le frigo depuis le haut de la montagne. Une sanction que les forces de l’ordre n’ont pas hésité à filmer et à partager sur les réseaux sociaux. Une double peine puisque l’entreprise où travaillait le jeune homme a décidé de renvoyer son employé.

  1. Le CEO de Sibelga: "La transition énergétique va entrer chez tous les Bruxellois”

    Le CEO de Sibelga: "La transition énergéti­que va entrer chez tous les Bruxellois”

    "Nous avons à l'horizon 2050, une vision très ambitieuse pour Bruxelles... Premièrement, nous imaginons que tout le bâti bruxellois sera soit passif, soit à très faible consommation énergétique, ce qui nous impacte directement, puisque 90% des Bruxellois se chauffent au gaz", annonce samedi Marie-Pierre Fauconnier, CEO de Sibelga dans les colonnes du journal L'Echo où elle dévoile son plan de stratégie pour le gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d'électricité bruxellois.
  2. La collecte des sacs-poubelle perturbée dans six communes à Bruxelles

    La collecte des sacs-poubelle perturbée dans six communes à Bruxelles

    Les travailleurs des secteurs Neder-Over-Heembeek et Triomphe de l'agence régionale Bruxelles-Propreté ont refusé de démarrer leurs tournées vendredi matin. Cela tant qu'ils ne recevaient pas d'explications de la direction sur le suivi de leurs revendications relatives à la réforme des collectes, a indiqué Michel Piersoul, porte-parole pour le SLFP. Une réunion sera en conséquence consacrée à la question lundi après-midi (14h30).