afp
Plein écran
© afp

L'Allemagne critique le refus belge d'arrêter Tihange 2 et de Doel 3

La ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, a critiqué vendredi la décision belge de maintenir en service les réacteurs nucléaires de Tihange 2 et de Doel 3 en dépit de sa demande d'un arrêt temporaire de ces deux installations, "le temps de mener d'autres examens" sur leur sécurité.

  1. "Doel 3 et Tihange 2 répondent aux exigences de sûreté les plus sévères"

    "Doel 3 et Tihange 2 répondent aux exigences de sûreté les plus sévères"

    Les réacteurs Doel 3 et Tihange 2 répondent aux exigences de sûreté les plus sévères, a réaffirmé mercredi l'AFCN, réagissant à la demande de la ministre allemande de l'Environnement Barbara Hendricks (SPD) d'arrêter provisoirement ces deux réacteurs nucléaires belges. "L'AFCN est toujours prête à collaborer avec ses homologues allemands, comme nous collaborons avec nos collègues français, néerlandais, suisses et luxembourgeois, à condition que du côté allemand, il y ait une volonté de collaborer de façon constructive", répond le directeur général de l'agence de contrôle nucléaire belge, Jan Bens.