Plein écran

La Belgique 13e élève dans la lutte contre le réchauffement climatique

La Belgique occupe la treizième place du Climate Change Performance Index (CCPI), le classement qui établit les pays selon les efforts qu'ils fournissent pour lutter contre la réchauffement climatique, publié jeudi, en marge de la conférence de l'Onu sur le climat qui se tient actuellement à Durban, en Afrique du Sud.

La Belgique gagne quatre places par rapport au dernier classement de cet index, qui calcule les efforts climatiques fournis par l'ensemble des 58 pays les plus polluants.

Le classement, dominé par la Suède, le Royaume-Uni et l'Allemagne, contient en réalité 61 rangs, car les trois premiers sont symboliquement vides.

De cette façon, les organisations environnementales Germanwatch et Climate Action Network (CAN), démontrent qu'aucun de ces pays ne fournit les efforts suffisants pour éviter le stade critique du réchauffement, soit une augmentation de deux degrés.

Selon l'organisation environnementale flamande Bond Beter Leefmilieu (BBL), ce résultat s'explique principalement par le fait que les émissions de gaz à effet de serre diminuent dans les pays frappés par la crise économique. L'organisation pointe également le rôle constructif joué par la Belgique lors du dernier sommet climatique de Cancun, au Mexique, en 2010.

Le BBL met par ailleurs en garde les autorités contre la tentation de relâcher les efforts: "Pour éviter une augmentation rapide de nos émissions dues à un éventuel rebond de l'économie, il est nécessaire de prendre des mesures structurelles pour réduire la consommation d'énergie dans tous les secteurs d'activité". (belga)