Plein écran
© afp

La Belgique au pied du podium européen en capacité éolienne offshore

Plus de 6% de la capacité totale éolienne offshore de l'Union européenne est fournie en Belgique. Le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Danemark devancent la Belgique sur le podium (6,5%), selon les chiffres de l'association européenne de l'énergie éolienne (EWEA).

La capacité éolienne a augmenté de 37% en 2015, soit de 3.019 mégawatts, en comparaison avec l'année 2014. La capacité totale européenne s'élève actuellement à 11.027 megawatts, ce qui équivaut à 11 centrales nucléaires. L'Union européenne compte 3.230 éoliennes dans 84 parcs éoliens maritimes, disséminés sur le territoire de 11e pays. Par une année avec un vent de force moyenne, cela peut assurer 1,5% de la consommation totale d'énergie de l'Union européenne.

Au niveau de la capacité éolienne en mer, la Belgique se place en quatrième place avec 712 mégawatts et 6,5% de la capacité totale de l'UE. Le Royaume-Uni détient la première position avec 5.061 mégawatts, l'Allemagne est deuxième avec 3.295 mégawatts, vient ensuite le Danemark avec 1.271 mégawatts. La Belgique devance les Pays-Bas qui comptabilisent 426,5 mégawatts.

"Avec la quatrième place, nous nous plaçons en tête du classement. Si l'on tient compte de la taille limitée de la zone maritime belge, nous sommes le leader absolu. C'est un résultat brillant", estime le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord, Bart Tommelein (Open VLD).

"Nous n'avons jamais autant investi dans l'éolien. Dans les années à venir, des entreprises prévoient encore des investissements dans de nouveaux parcs éoliens en mer du Nord. Cela commencera prochainement à Ostende avec la construction du parc Nobelwind, puis avec les projets Norther et Rentel. L'énergie éolienne offshore contribuera à atteindre certains objectifs climatiques et crée de nombreux emplois. Nos éoliennes en mer du Nord ont livré de l'électricité à plus de 700.000 familles en 2015."