La Belgique veut être “leader” dans le changement vers un transport routier plus durable, et est ici à l’initiative, avec le Danemark et les Pays-Bas, communiquent mercredi la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten et le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet.
Plein écran
La Belgique veut être “leader” dans le changement vers un transport routier plus durable, et est ici à l’initiative, avec le Danemark et les Pays-Bas, communiquent mercredi la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten et le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet. © photo_news

La fin des voitures à moteur thermique, c'est pour quand?

Un groupe de 9 pays parmi lesquels la Belgique a signé un “appel” à la Commission européenne, lui demandant de fixer pour toute l’UE des délais précis pour progressivement interdire la vente de nouvelles voitures à moteur diesel ou essence. La Belgique veut être “leader” dans le changement vers un transport routier plus durable, et est ici à l’initiative, avec le Danemark et les Pays-Bas, communiquent mercredi la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten et le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet.

  1. Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent
    Independer.be

    Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent

    Le phénomène suivant est de plus en plus fréquent: le vol de voitures (électriques) lors duquel les voleurs piratent le système sans clé intelligent afin d’ouvrir votre voiture sans contact et de la voler sans laisser de trace physique. Heureusement, vous pouvez vous protéger contre un tel type de vol et avec une bonne assurance auto, vous serez couvert(e) au cas où ceci vous arriverait. Ci-dessous, Independer.be vous explique ce que vous devez savoir à ce sujet.
  2. Une seconde ligne de tram entre Ans et Chênée? “Un nécessité”, selon urbAgora

    Une seconde ligne de tram entre Ans et Chênée? “Un nécessité”, selon urbAgora

    Le tram n’est pas encore arrivé à Liège que déjà certains réclament une seconde ligne qui relierait Ans à Chênée d’ici 2030. Plus qu’une simple idée, les signataires de cet appel, parmi lesquels on retrouve plusieurs antennes du Gracq, plusieurs comités de quartier ou encore l’ASBL urbAgora, cette ligne est une absolue nécessité. Mais les Liégeois sont-ils prêts à subir le calvaire de travaux supplémentaires aussi rapidement?