Plein écran
Cette photo a été prise par l'Américain Loren McIntyre, connu pour son travail pour National Geographic et décédé en 2003.

La plupart des photos partagées sont sans rapport avec les incendies en Amazonie

Madonna, Ricky Martin, Cristiano Ronaldo, Novak Djokovic, Leonardo DiCaprio ou Emmanuel Macron: de nombreuses personnalités, qui voulaient dénoncer les feux en Amazonie, ont partagé à leurs millions d'abonnés sur les réseaux sociaux des images sans rapport avec les incendies en question, contribuant à propager une certaine désinformation.

D'après l'Institut national de recherche spatiale (INPE), 75.336 feux de forêt ont été enregistrés dans le pays de janvier jusqu'au 21 août, soit 84% de plus que sur la même période l'an dernier. Selon un collectif d'ONG, 54% de ces feux concernent l'Amazonie.

DIRIGEANTS

"Notre maison brûle. Littéralement. L'Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C'est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence", a écrit sur Twitter le président français, Emmanuel Macron, à propos du sommet de ce week-end à Biarritz.

Mais une recherche inversée de la photo utilisée dans son message montre qu'elle est de l'Américain Loren McIntyre, connu pour son travail pour National Geographic et décédé en 2003. Si on ne connaît pas l'année exacte de cette prise de vue, on peut affirmer qu'elle est donc vieille d'au moins 16 ans.

En réponse à ce tweet, le chef de l'État brésilien Jair Bolsonaro a accusé jeudi Emmanuel Macron d'avoir "une mentalité colonialiste".

Plein écran
Emmanuel Macron et son homologue brésilien Jair Bolsonaro © AFP

De son côté, le président du Chili, Sebastian Piñera, a utilisé une image de Nacho Doce, photographe de Reuters, qui a été prise en 2013 à Novo Progresso, dans l'Etat de Para (2) pour alerter sur les "incendies de forêt en Amazonie" et proposer son aide au Brésil et à la Bolivie.

ACTEURS

L'acteur américain Leonardo DiCaprio a lui publié deux photos qui ne sont pas d'actualité. L'une, est la même que celle partagée par M. Macron et la deuxième date de 2016. Elle a été prise dans l'Amazonie péruvienne, à Puerto Maldonado, alors que le Pérou n'est pour l'instant pas touché par les feux et que l'acteur ne parle que du Brésil dans son message.

L'acteur Jaden Smith, fils de Will Smith, a partagé une autre image qui montre une vaste forêt et de grandes colonnes de fumée pour illustrer l'Amazonie "en flammes". Mais la photographie date de 1989. Jeudi sur son compte Instagram, elle comptait plus de 1,5 million de "likes".

L'actrice et chanteuse argentine Martina Stoessel ("Violetta") a écrit sur Twitter "Quelle tristesse de voir ça...". Sauf que la photo accompagnant sa publication remonte à 2014 et a été prise par le photographe Mario Toma, de Getty Images, dans la zone de Ze Doca, dans l'Etat de Maranhao.

SPORTIFS

Le joueur de tennis N.1 mondial, le Serbe Novak Djokovic sur Twitter a partagé une photo prise en 1989 par Sipa Press, tandis que le pilote de F1 britannique Lewis Hamilton a repris sur Instagram la même photo que le président français.

Le capitaine de la Seleçao Dani Alves a publié sur Instagram la photo prise par M. McIntyre avant 2003, comme le président français.

Le Portugais Cristiano Ronaldo a lui tiré le signal d'alarme sur Instagram à propos de "la jungle amazonienne qui produit plus de 20% de l'oxygène du monde et brûle depuis 3 semaines". Mais la photo accompagnant son message a été prise le 29 mars 2013 par Lauro Alves, de l'agence brésilienne RBS, dans l'Etat non amazonien de Rio Grande do Sul.

La star du Barça Luis Suarez a lui publié sur Twitter une photo (11) du parc national de Bom Futuro à Porto Velho, dans l'Etat de Rondonia, prise par Nacho Doce de Reuters en 2015.

CHANTEURS

Le chanteur porto-ricain Ricky Martin et la cubano-américaine Camila Cabello ont publié la photo de McIntyre, antérieure à 2003.

La chanteuse américaine Madonna a publié sur Instagram une photo de 1989 (15), légendée: "Président Bolsonaro s'il vous plaît modifiez votre politique. Nous devons nous REVEILLER".