La Russie se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde

La Russie se réchauffe deux fois et demie plus vite que l'ensemble de la planète, a fait savoir le ministère russe de l'Environnement dans un rapport.

Plein écran
La place Rouge à Moscou (archive d’illustration) © Getty Images/iStockphoto

On savait déjà que les quatre dernières années étaient les plus chaudes depuis que les températures sont enregistrées au niveau mondial. Mais en moyenne depuis 1976, le mercure est monté en Russie de 0,47 degré par décennie, alors que dans le reste du monde, cette augmentation ne s'élève "qu'à" 0,17 - 0,18 tous les dix ans. 

La Russie y voit des avantages

Selon le ministère russe, le changement climatique est principalement dû à l'élévation de la concentration des gaz à effet de serre. La Russie y voit cependant des avantages. La route maritime du Nord, qui était auparavant épargnée par les glaces que pendant quelques mois seulement, est maintenant navigable sur des périodes plus longues. Moscou encourage l'utilisation de cette voie nautique pour le commerce. 

  1. Des funérailles pour un glacier suisse disparu

    Des funérail­les pour un glacier suisse disparu

    Comme en Islande il y a quelques semaines, des Suisses commémorent dimanche par une longue "marche funèbre" en montagne la disparition d'un des glaciers alpins les plus étudiés, le Pizol, évaporé sous l'effet du réchauffement climatique. Cette cérémonie intervient à la veille du sommet spécial de l'ONU sur le climat, lundi à New York, auquel participeront plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, qui sont appelés à renforcer leurs engagements pour limiter le réchauffement du globe à 1,5°C ou 2°C par rapport à la période préindustrielle, au XIXe siècle.