Plein écran
© afp

Le foie gras indésirable en Flandre

Le combat de Gaia semble peu à peu porter ses fruits. Engagée depuis 1992 contre la maltraitance animale, l'ASBL applaudit aujourd'hui le ralliement officiel du Parlement flamand à sa cause. Le foie gras sera désormais "non grata" à la table des députés du Nord...

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© belga
Plein écran
© photo_news

Le foie gras disparaît de la table du Parlement flamand. L'initiative émane du député Jelle Engelbosch et a été votée par l'hémicycle régional. L'ASBL Gaia s'est réjouie de la mesure et a félicité cette démarche symbolique sur son site officiel: "C'est un signal fort à l'encontre de la souffrance qu'endurent les canards et les oies pour la production de foie gras", a commenté le groupe d'action.

Avis aux Wallons et Bruxellois
Gaia ne s'est d'ailleurs pas contentée de féliciter l'exemplarité flamande mais en a également profité pour inviter les parlements wallons et bruxellois à faire de même: "GAIA salue cette décision, et demande aux Parlements bruxellois et wallon de suivre cet exemple. Plus largement, GAIA réclame une interdiction en Wallonie de la pratique du gavage (...) A cette occasion, l'organisation de défense des animaux appelle Carlo Di Antonio, le ministre wallon du Bien-être animal, à interdire la pratique du gavage au sud du pays. C'est en effet en Wallonie que se trouve la quasi totalité des producteurs de foie gras", précise le communiqué.

Foie gras vs Faux Gras
L'ASBL milite depuis 1992 contre la maltraitance animale et, par conséquent, contre les quelques traditions culinaires qui en découlent. Le gavage des oies et des canards, source de grandes souffrances, demeure parfaitement légal en Belgique, et ce malgré les procédés alternatifs existants. Gaia a également popularisé son combat en commercialisant son produit de substitution, le "Faux Gras", composé notamment de champagne et de truffes.