Le chat Lee pourra-t-il passer trois mois de quarantaine au Pérou? Pour la SENASA, ce serait oui, mais l'AFSCA n'y croit pas encore
Plein écran
Le chat Lee pourra-t-il passer trois mois de quarantaine au Pérou? Pour la SENASA, ce serait oui, mais l'AFSCA n'y croit pas encore © DR

Le Pérou met les points sur les i: “Le chaton Lee a toujours été le bienvenu ici”

Le chef de la SENASA, l’homologue péruvien de l’AFSCA belge, a tenu à écarter un malentendu avec la Belgique: le chat Lee, qui risque l’euthanasie en raison du risque qu'il n’importe la rage en Belgique, resterait le bienvenu au Pérou et n’y aurait jamais été refusé par les autorités sanitaires. En effet, le chat a reçu les vaccins nécessaires et ne présente pas de danger aux yeux des instances péruviennes. Mais Hélène Bonte, porte-parole de l’AFSCA, estime ces nouveaux propos insuffisants: “Tant que le gouvernement péruvien ne nous aura pas officiellement communiqué son point de vue quant à l’importation illégale de ce chat, notre position ne changera pas”, balaie-t-elle.