Le réchauffement climatique pousse les morses à se jeter des falaises

VideoUne scène déchirante du documentaire Netflix "Notre planète" montre à quel point le réchauffement climatique impacte les morses. La fonte des glaces force ces animaux à monter de plus en plus haut sur les falaises, au péril de leur vie.

Lorsqu'on pense au réchauffement climatique et à ses conséquences sur les animaux de l'Arctique, ce sont souvent les ours polaires qui nous viennent à l'esprit. Or, un extrait du documentaire "Notre Planète", disponible sur Netflix, met en lumière le destin tragique des morses, contraints de grimper sur des falaises à mesure que la glace disparaît de leur habitat naturel. 

Dérouté par la fonte de la couverture de glace dans le détroit de Béring, les animaux cherchent à se mettre à l'abri sur la terre. Mais dans cette zone, le rivage s'avère abrupt, et les morses se voient contranits d'escalader des falaises au péril de leur vie. 

"La vue d'un morse en dehors de l'eau est très mauvaise", explique David Attenborough, le réalisateur du documentaire. "Mais ils peuvent sentir l'eau en dessous. Lorsqu'ils ont faim, ils doivent retourner à la mer. Dans leur désespoir, des centaines de morses se jettent donc à l'eau depuis des hauteurs qu'ils n'auraient jamais dû escalader". 

Les morses font partie des animaux de l'Arctique qui subissent le plus les effets du changement climatique, car ils vivent principalement sur la glace, où ils se reposent entre les moments de chasse. Et au plus la glace fond, au plus ils tentent d'atteindre le rivage, où ils sont en danger.

Outre un terrain très dangereux pour eux, "sur terre, les morses sont très sensibles aux perturbations causées par les humains, comme les avions, ou aux prédateurs tels que les ours polaires, qui peuvent les effrayer et les pousser à se jeter dans l'eau et à s'écraser", explique la WWF.