Le #Trashchallenge, enfin un défi intelligent pour sauver la planète

Ce vendredi 15 mars, la jeunesse appelle à la grève mondiale pour le climat. Les réseaux sociaux ont pris les devants de manière intelligente en lançant le #Trashchallenge. Les internautes sont appelés à nettoyer des lieux de la pollution avant de poster un avant-après. Le défi est devenu viral, au plus grand bonheur de la planète.

Adeptes des challenges pas toujours intelligents, les réseaux sociaux brillent rarement pour les bonnes raisons quand il s'agit de faire parler d'eux. Dernièrement, le #BirdBoxChallenge, le #VansChallenge ou le #CheeseChallenge ont rendu les internautes hilares. Mais pour une fois, exit l'humour, les internautes semblent s'intéresser à une noble cause: l'environnement.

Tout est parti le 5 mars dernier quand Byron Roman a convié sa communauté Facebook à faire une bonne action: "Voilà un nouveau challenge pour les ados qui s'ennuient. Prenez une photo d'un endroit qui a besoin d'être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait quelque chose pour que cela change et postez-la. Rejoignez la cause." Rapidement, sa publication devient virale et obtient plus de 300.000 partages. 

Des dizaines de milliers de challenges réalisés
A travers le monde, des dizaines milliers de personnes se sont prêtées au jeu et ont dépollué des lieux remplis de déchets. Le hashtag #TrashChallenge a été utilisé plus de 100.000 fois sur Twitter mais également sur Instagram. 

Pas encore répandu en Belgique, le phénomène a tout pour prendre de l'ampleur face aux préoccupations grandissantes des jeunes pour le climat et la grève prévue ce vendredi à ce propos.