Plein écran
© getty

Les 80 solutions de Drawdown pour stopper le réchauffement climatique

À l'heure où les protestations se multiplient, rassemblant toujours plus de citoyens au niveau international, des solutions doivent être mises en place. La problématique ne se limite pas à un secteur ou à un autre mais doit être prise dans sa globalité. Drawdown livre un message intéressant à ce sujet. Quels sont les actions qui, mises en œuvre, pourraient avoir le plus d'impact sur le changement climatique?

Plein écran
Drawdown, par Paul Hawken, éditions Actes Sud. © Actes Sud

Drawdown est un groupe qui rassemble des experts de différents secteurs - scientifiques, politiques et économiques - dont l'objectif est de répertorier, de quantifier et de classer les solutions permettant de limiter ou de supprimer les émissions de gaz à effet de serre. Publiées dans un livre, on retrouve 80 solutions, classées par ordre décroissant, en commençant par celles qui ont le plus d'impact sur les émissions de CO2. La période ciblée s'étend de 2018 à 2050. Les experts de Drawdown ne cherchent pas seulement à limiter les émissions mais bien à les stopper définitivement.

Liste
L'avantage de ce classement réside dans le rassemblement, en une seule liste, de solutions émanant de secteurs différents. On y retrouve, bien sûr, tout ce qui concerne les énergies, mais également l'agriculture, l'éducation des femmes, les transports ou l'architecture.

Solutions originales
Si certaines solutions sont déjà bien connues du grand public, d'autres sont plus étonnantes. On repère par exemple, au premier rang du classement, la récupération de gaz réfrigérants. Les vieux réfrigérateurs et climatiseurs encore actifs laissent échapper des hydrochlorofluorocarbones qui impactent également la couche d'ozone. Si ceux-ci ont été interdit dans certaines régions, ce n'est pas encore le cas partout.

De manière plus logique, on retrouve ensuite l'installation d'éoliennes terrestres, la réduction du gaspillage alimentaire et une alimentation centrée sur les végétaux. Au 6e et au 7e rang arrivent respectivement, l'éducation des filles et la planification familiale. Deux solutions socio-culturelles qui permettront de limiter la démographie mondiale et ainsi, la consommation de ressources. On retrouve également au 20e rang, l'utilisation de l'énergie nucléaire, dans le cas où celle-ci est utilisée pour remplacer l'exploitation du charbon.

Données fiables
Le classement n'est certes pas parfait. Pour arriver à de tels résultats, les chercheurs se sont basés sur les solutions déjà mises en place et pour lesquelles ils disposaient de données scientifiques considérées comme fiables. Il a cependant pour mérite de mettre en lumière des solutions dans un ensemble global. Certaines peuvent être appliquées à un niveau individuel, mais toutes doivent également faire l'objet de mesures politiques et économiques importantes.

Les chercheurs s'accordent encore sur une chose: toutes ces mesures, sans exception, doivent être mises en place pour stopper le dérèglement climatique. La préservation des terres sur lesquelles vivent les minorités indigènes, l'isolation des logements, la construction d'infrastructure pour les vélos, la protection des forêts ou un accès plus équitable pour les femmes aux terres cultivables, forment un tout indissociable.