Ook de stad Deinze doet mee aan Earth Hour.
Plein écran
Ook de stad Deinze doet mee aan Earth Hour. © rv

Les Belges appelés à éteindre leurs lumières et appareils numériques pendant une heure ce samedi

Comme chaque année, le Fonds mondial pour la nature (WWF) appelle les Belges ainsi que les citoyens du monde entier à éteindre leurs lumières et appareils numériques le samedi 28 mars, de 20h30 à 21h30 heure locale, à l'occasion de l'opération internationale "Earth Hour", indique vendredi l'organisation.

Avec cette action, le WWF veut attirer l'attention sur la crise mondiale du climat et de la biodiversité.

"Nous nous trouvons actuellement dans une situation tout à fait extraordinaire, dans laquelle nos relations et notre comportement envers les autres sont chamboulés. Nous sommes confinés à la maison et c'est un moment d'introspection. Ce samedi, Earth Hour sera l'opportunité de réfléchir aussi à notre relation avec la nature. Pendant une heure, éteignons télévision, ordinateur et smartphone pour discuter avec nos proches des actions à mettre en place pour la protéger", enjoint Jessica Nibelle, porte-parole du WWF Belgique.

Dîner aux chandelles, jeu de société, lecture d'un livre ou encore réalisation d'un bricolage pour donner une seconde vie aux déchets, ... sont autant d'activités que suggère le Fonds mondial pour la nature.

Depuis 2007, des millions de personnes de par le monde éteignent leurs lumières durant une heure pour le "Earth Hour". Chaque année, les villes du monde entier éteignent leurs monuments pendant une heure pour attirer l'attention des citoyens sur la crise climatique. Avec le coronavirus, l'action se déroulera principalement dans l'intimité des foyers.

L'an dernier, des milliers de villes dans 180 pays ont participé à l'action. 

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.