Plein écran
© thinkstock

Les Californiens ont peur d’une éruption volcanique monstrueuse: les mythes sur les tremblements de terre qu’il est temps de dissiper

La Californie a tremblé deux fois en deux jours la semaine passée: un séisme de 6,4 a eu lieu le 4 juillet, un autre de 7,1 le lendemain. Ces deux événements ont réveillé les craintes du Big One. Les moteurs de recherche montrent que les gens craignent aussi l’éruption du volcan dans le parc de Yellowstone. Mais rien ne prouve que les tremblements de terre ont eu un quelconque impact sur l’activité de ce super volcan. Le California Volcano Observatory a déclaré ce week-end qu’il n’y avait aucune menace imminente d’éruption.

Plein écran
Les recherches sur le volcan de Yellowstone ont fait un boum le lendemain des tremblements de terre. © Google

Lucy Jones, sismologue largement citée dans la presse américaine depuis les séismes californiens, balaie quelques mythes sur le sujet sur CNN. Elle rappelle notamment que ce sont les bâtiments qui s’effondrent qui tuent les gens, pas le tremblement de terre en lui-même. “Les constructions en briques non renforcées sont les pires. Los Angeles a rendu obligatoire la modernisation de ces installations.” Mais ce n’est pas le cas partout. “Ce sont ces maisons, dont la construction n’est plus autorisée depuis 1935, qui nous tueront.”

Elle note que Los Angeles est une ville où les solitudes ne se rencontrent pas. On ne connaît généralement pas ses voisins. “Ça pourrait être notre perte.” “La recherche montre que plus une ville a un capital social élevé, plus elle est capable de se remettre d’une catastrophe naturelle.”

Le mythe le plus fréquent

Parmi les croyances persistantes, il y a celles qui veulent qu’un fort tremblement de terre rend le Big One plus probable et celles qui disent l’inverse: les forts tremblements de terre relâchent la pression et rendent le Big One moins probable. La vérité, c’est que personne ne sait. “Lorsqu’un tremblement de terre en déclenche un autre, c’est normal: on peut s’y attendre. Mais les gens ont l’impression que les tremblements de terre peuvent en déclencher d’autres très lointains. Mais non. Ce n’est pas parce que vous l’avez senti que ça a modifié les risques d’avoir un tremblement de terre chez vous.”

Plein écran
© AFP

“7,1" ne définit absolument pas l’intensité du tremblement de terre

Elle regrette aussi que l’ampleur du problème soit mal compris. Le tremblement de terre de 7,1 à Ridgecrest n’est pas un 7,1 partout. “C’est le nombre représentant la quantité totale d’énergie libérée par le séisme. Ce que vous ressentez est une mesure différente appelée intensité sismique et cette intensité dépend de l’endroit où vous vous trouvez. Les Japonais en parlent mieux: quand ils parlent au public, ils ne parlent que d’intensité. Ils disent par exemple que le séisme était de VII dans la ville où il a eu lieu et de V à Tokyo par exemple. Dans celui-ci, on dirait qu’il avait une intensité maximale de IX et qu’à Los Angeles, c’était un III. Comme les deux mesures ont un nombre entre 1 et 10, on les confond.” 

Pour mieux l’identifier, sachez que l’intensité est toujours écrite en chiffres romains et il n’y a pas de décimale. L’intensité se définit par l’impact. L’intensité III signifie par exemple qu’elle est ressentie par les gens assis à l’intérieur mais pas par ceux qui sont en train de marcher.

Elle conseille aux Californiens de faire un kit de survie avec une trousse de premiers secours, de l’eau, des chaussures confortables, de quoi se chauffer si le pire arrive en hiver et de la nourriture en conserve. “Les structures de notre société vont être perturbées. L’eau du robinet va disparaître ou sera contaminée. Vous n’aurez pas d’électricité donc si vous n’avez pas de radio, vous n’aurez pas d’informations. Internet ne fonctionnera pas. Il n’y aura pas de réseau cellulaire.” Bref, elle incite les Californiens à se préparer sans s’affoler.

  1. Un week-end nuageux rythmé d’averses

    Un week-end nuageux rythmé d’averses

    Le ciel restera dans un premier temps très nuageux samedi, avec un peu de pluie ou quelques averses, surtout sur le centre et l'est du pays mais des éclaircies apparaîtront durant l'après-midi sur l'ouest et le centre, les averses ne concernant plus alors que l'est du pays, prévoit l'IRM. Les maxima varieront entre 17°C sur les hauteurs de l'Ardenne et 21 ou 22°C dans la plupart des autres régions. Le vent sera modéré de nord à nord-ouest.