Plein écran
© thinkstock

Les dauphins sauvages s'appellent par leur nom

Les grands dauphins sauvages ont chacun une façon bien unique de siffler pour se faire reconnaître par leurs proches et répondre lorsqu'un congénère les appelle par leur nom, selon une étude publiée lundi aux Etats-Unis.

Cette recherche, qui a porté sur 200 grands dauphins sauvages au large de la côte est de l'Ecosse, montre que ces animaux sont les seuls mammifères avec les hommes à s'appeler par des noms.

"Il s'agit de la première réelle preuve de l'existence de noms et d'appellations dans le royaume animal", indique Stephanie King, de l'unité de recherche sur les mammifères marins à l'Université de St. Andrews en Ecosse. Elle est le principal auteur de ces travaux parus dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, une revue américaine.

Cette étude "dresse des parallèles très intéressants entre les moyens de communications des hommes et ceux des dauphins: tout le monde savait que c'était le cas mais cela n'avait encore jamais été prouvé de façon expérimentale", a-t-elle expliqué. Les scientifiques avaient par le passé déjà déterminé que les dauphins concevaient leur propre sifflement, comme une signature personnelle, ou un nom, dans les premiers mois de leur vie.

Près de la moitié des sifflements utilisés par un dauphin sauvage servent à dire son nom ou annoncer son arrivée, précise Stephanie King. Cette chercheuse a toutefois voulu savoir ce qu'un dauphin ferait s'il entendait un de ses congénères siffler son propre nom.

Avec Vincent Janik, co-auteur de l'étude, elle a ainsi enregistré un groupe de dauphins puis retransmis les sons de leurs différents sifflements personnels, les uns après les autres, en modifiant légèrement l'enregistrement pour faire comme si les dauphins entendaient leur nom prononcé par un autre congénère.

"Les animaux n'ont réagi que lorsqu'ils ont entendu (l'enregistrement de) leur sifflement", dit la chercheuse. "Chaque dauphin a alors à chaque fois répondu très rapidement et parfois plusieurs fois, et n'a pas réagi de cette façon aux autres sifflements retransmis". "Ces résultats sont frappants", selon elle.

Il est connu que d'autres animaux comme les oiseaux chanteurs, les chauve-souris et les perroquets sont capables de copier des sons de leur environnement et de développer une sorte de répertoire de noms. Mais seuls les perroquets et les dauphins utilisent des noms qu'ils ont appris pour appeler d'autres créatures ou objets.

  1. "Le temps presse: la Belgique n'a plus que 100 jours pour élaborer un plan climat"

    "Le temps presse: la Belgique n'a plus que 100 jours pour élaborer un plan climat"

    "Notre pays doit s'impliquer de toute urgence: dans 100 jours, il devra remettre à l'Union européenne la version définitive de son Plan national Énergie-Climat. Ce dernier doit énumérer les objectifs et les mesures concrètes à mettre en place pour arriver à une société neutre en carbone d'ici 2050", avertit mercredi l'organisation de protection de la nature WWF dans un communiqué. Vendredi débute la semaine de l'action pour le climat, avec l'appel de Greta Thunberg et des jeunes Belges de Youth for Climate à descendre dans la rue.
  2. Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Près de 60% des répondants à la consultation publique en ligne sur le Plan national Énergie Climat (PNEC) demandent du courage et une vision à long terme de la part du monde politique, indiquent mercredi les différents ministres régionaux et du fédéral compétents en matière d'Énergie et de Climat. Une très grande majorité des 60.000 répondants estime que la poursuite du développement des énergies renouvelables devrait être une priorité et qu'il faut investir davantage dans les éoliennes en mer pour la production d'énergie offshore.