Plein écran

Les pigeons italiens, eux, avaient mangé trop de graines

La mort massive de plus de 700 pigeons à Faenza, en Italie, semble également avoir trouvé une explication: les oiseaux auraient mangé trop de graines de tournesol... Après les étourneaux alcooliques en Roumanie, voici les oiseaux boulimiques!

Des centaines de pigeons ont en effet recouverts les sols de la ville italienne de Faenza, tous présentaient d'étranges taches bleues à l'intérieur du bec. Nombreux sont ceux qui ont alors pensé à l'hypoxie, un manque d'oxygène à haute altitude, pour expliquer ce phénomène.

Finalement, les pigeons auraient tout simplement fait une overdose de graines de tournesol. Ces graines endommagent le foie et les reins des oiseaux, ce qui conduit - en cas d'indigestion massive - à la mort, selon Rodolfo Ridolfi, directeur du zoo local. L'ornithologue Nadia Caselli confirme également cette théorie. Aucun mot en tout cas sur d'éventuels pesticides ou autre pollution environnementale qui pourraient expliquer ces morts...

Depuis quelques semaines, on recense de nombreuses morts massives d'oiseaux aux quatre coins de la planète. Des phénomènes qui, selon les multiples explications données, ne semblent pas avoir de liens directs. Et la découverte de plus de 100.000 poissons morts dans une rivière de l'Arkansas, aux USA, ne serait qu'un hasard.

Tout comme les milliers d'oiseaux morts découverts sur les routes 150 km plus loin. Idem 450 km plus loin en Louisiane et dans les environs du Kentucky. De même qu'en Suède, en Italie et en Roumanie. Le Brésil et la Nouvelle-Zélande n'ont pas été épargnés non plus, tandis que sur la côte anglaise, on a enregistré le décès de 40.000 crabes.

Des explications diverses et variées ont circulé depuis: de l'impact des feux d'artifice aux températures anormalement basses. Les poissons et les crabes n'auraient ainsi pas supporté le froid polaire des dernières semaines.

Selon l'agence de presse AP, la mort massive d'animaux n'a rien d'exceptionnel. En tout cas, une chose est sûre: les oiseaux ne se cachent désormais plus pour mourir... (ca)

Plein écran
© ap