Plein écran
Rousses et oblongues, entre 5 et 7 millimètres en moyenne, les punaises de lit ne sont généralement repérées qu'après les piqûres et démangeaisons © Getty Images/iStockphoto

Les punaises de lit pullulent en Belgique

Les sociétés qui éradiquent les insectes indésirables voient exploser les appels de clients aux prises avec les punaises de lit, écrit Het Laatste Nieuws. Les retours de vacances expliqueraient cette recrudescence: les touristes belges ramèneraient dans leurs valises ces nuisibles bien malgré eux.

Une petite bête rousse et oblongue, d’à peine 5 millimètres à jeun et deux de plus une fois gorgée du sang de ses hôtes, elle n’est pas très impressionnante. Incapable de sauter ou de voler, la punaise de lit n’en est pas moins difficile à combattre. Elle fait même partie des nuisibles les plus malveillants et coriaces: sans aide professionnelle, il est quasi impossible de s’en débarrasser. 

Pic en 2019

Les exterminateurs belges font état d'une forte résurgence: Rentokil a par exemple 60% d’appels de plus que l’an dernier pour les punaises de lit. La société est spécialisée dans tous les nuisibles qui arpentent les maisons, jardins et voitures: rats, souris, fourmis, mouches, guêpes et moustiques. Mais ce sont principalement les punaises de lit qui les occupent cette année. “Ce sont les gens qui voyagent beaucoup qui les transportent dans leurs bagages”, affirme l’entreprise. “On lutte contre elles aussi de plus en plus souvent dans les bus et camions ainsi que dans les lieux publics comme les salles de cinéma”.

La firme Descroes, à Anvers, fait le même constat: “Avant, les punaises de lit n’apparaissaient que de manière sporadique, dans les hôtels ou lieux où séjournent beaucoup de voyageurs. Cela fait trois ans qu’elles se sont vraiment installées dans notre région”, explique-t-on. L’infestation peut difficilement être quantifiée, mais il y aurait eu, selon de premières estimations, autant d’interventions au cours des quatre premiers mois de 2019 que sur toute l’année 2018. 

Un an et demi sans manger

Contrairement aux frelons ou aux moustiques, le fait que l’été soit particulièrement chaud, comme l’an dernier, n’influence pas le pullulement des punaises de lit. “La punaise de lit vit à l’intérieur, où la température ne varie pas tant que ça”, explique l’entomologiste Peter Berx. “C’est la championne du cache-cache, elle se dissimule dans les fentes et les interstices, derrière les plinthes”. Essentiellement nocturne, l’insecte sort alors par dizaines de sa cachette, à la recherche de nourriture: le sang humain, dans le cas des punaises de lit. Les animaux de compagnie sont parfois eux aussi touchés.

Les punaises de lit sont attirées par le CO2 émis par les humains endormis dans leur lit, mais aussi par leur chaleur et certaines odeurs. Les punaises grimpent via les pieds de lit ou le long des murs pour accéder à nos matelas. Pour parvenir à leurs fins, elles sont capables de parcourir 30 mètres en une nuit, un vrai marathon vu leur taille minuscule. Une fois arrivées à bon port, elles s’attellent à sucer notre sang durant 10 à 20 minutes. Il en faut peu pour faire survivre une punaise de lit: sans manger, elle peut tenir durant un an et demi voire deux ans. 

Démangeaisons

Les personnes qui ont été piquées ont elles des symptômes très désagréables: des gonflements rouge vif qui chatouillent, le plus souvent par séries de trois piqûres placées côte à côte. Les démangeaisons peuvent durer une semaine. Le problème est que quand la cause est établie (reconnaissance des morsures, excréments sur les draps de lits, insecte repéré), il est généralement trop tard. Les insectes sont alors ingénieusement installés et se sont déjà reproduits. Leur nid est difficile à localiser et à déloger, vu que les punaises sortent peu en journée. “Grâce à leur squelette, elles ne se dessèchent pas vite et la plupart des insecticides sont inefficaces face à leur carapace résistante”, précise l’expert. 

Et en traitement préventif, que peut-on faire? “Le meilleur moyen reste d’être vigilant à ne pas en ramener de voyage: déposer sa valise dans la baignoire ou sur les portes-bagages (s’ils sont métalliques, pas en bois) disponibles dans les chambres d’hôtel. Les matériaux trop glissants les empêchent de grimper et de se cacher dans nos valises. 

Une éradication très fastidieuse

Si le mal est fait, alors vous pouvez tenter quelques techniques, loin d’être infaillibles cependant. Vider vos bagages à l’extérieur, par exemple, avant de laver les vêtements à chaud ou les mettre au congélateur. Mais la méthode du chaud-froid ne fonctionne qu’avec des températures extrêmes: 57° minimum, voire une ébullition, sont nécessaires pour le lavage du linge et des oreillers et couettes, tandis que le congélateur doit descendre à -22 degrés minimum durant 48 heures, ce qui n’est pas le cas de la plupart des appareils ménagers. C’est pour cela que les professionnels utilisent eux de l’azote liquide à -196°. 

Afin de détecter les nids, certaines entreprises comme Rentokil ont désormais recours à des chiens renifleurs qui, après formation, sont capables de trouver les tannières des punaises. “Parfois, leur présence est tellement évidente qu’on les retrouve facilement”, explique l’entreprise. Les professionnels utilisent alors des insecticides, mais leur utilisation peut poser problème, et ils peuvent aussi tenter d’aspirer les zones infectées avec du matériel spécialisé. Globalement, il s’agit généralement d'un combat de longue haleine donc mieux vaut prévenir que guérir...

Plein écran
Rousses et oblongues, entre 5 et 7 millimètres en moyenne, les punaises de lit ne sont généralement repérées qu'après les piqûres et démangeaisons © Getty Images/iStockphoto
  1. "Le temps presse: la Belgique n'a plus que 100 jours pour élaborer un plan climat"

    "Le temps presse: la Belgique n'a plus que 100 jours pour élaborer un plan climat"

    "Notre pays doit s'impliquer de toute urgence: dans 100 jours, il devra remettre à l'Union européenne la version définitive de son Plan national Énergie-Climat. Ce dernier doit énumérer les objectifs et les mesures concrètes à mettre en place pour arriver à une société neutre en carbone d'ici 2050", avertit mercredi l'organisation de protection de la nature WWF dans un communiqué. Vendredi débute la semaine de l'action pour le climat, avec l'appel de Greta Thunberg et des jeunes Belges de Youth for Climate à descendre dans la rue.
  2. Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Les Belges et le climat: qu’attendez-vous du monde politique?

    Près de 60% des répondants à la consultation publique en ligne sur le Plan national Énergie Climat (PNEC) demandent du courage et une vision à long terme de la part du monde politique, indiquent mercredi les différents ministres régionaux et du fédéral compétents en matière d'Énergie et de Climat. Une très grande majorité des 60.000 répondants estime que la poursuite du développement des énergies renouvelables devrait être une priorité et qu'il faut investir davantage dans les éoliennes en mer pour la production d'énergie offshore.