Plein écran
© Clay Bolt

Les scientifiques ont retrouvé la trace de la plus grande abeille du monde

L'abeille géante de Wallace a été redécouverte en Indonésie alors que les scientifiques la croyaient disparue depuis des décennies.

Aussi grande que le pouce d'un adulte, possédant une mâchoire semblable à celle d'un coléoptère et quatre fois plus grosse qu'une abeille domestique: il semble difficile de passer à côté de l'abeille géante de Wallace. Pourtant, cela faisait 38 ans que les scientifiques n'avaient plus croisé son chemin... jusqu'à aujourd'hui. Une équipe de biologistes américains et australiens ont en effet (re)découvert une abeille géante de Wallace dans les Moluques du Nord, en Indonésie. L'insecte vivrait seul dans un nid de termites dissimulé dans un arbre, à plus de deux mètres du sol. 

"Bulldog volant"
"C'était absolument époustouflant de voir ce 'bulldog volant' d'insecte qu'on pensait disparu", a déclaré le photographe scientifique Clay Bolt, qui a eu la chance de capturer les premières images de l'espèce. "Voir à quel point cette abeille est belle et grande, entendre le bruit de ses ailes géantes frémir alors qu'elle passait près de ma tête: c'était tout simplement incroyable".

Cette abeille géante, dont la femelle peut mesurer jusqu'à quatre centimètres de long, a été découverte pour la première fois en 1858 par l'explorateur et naturaliste britannique Alfred Russel Wallac sur l'île indonésienne de Bacan. Il avait alors décrit l'abeille comme "un grand insecte noir, semblable à une guêpe, avec une mâchoire immense comme un doryphore". 

Rares apparitions
Les scientifiques ne virent cette abeille pour la deuxième fois qu'en 1981. Adam Messer, un entomologiste américain, put l'observer sur trois îles indonésiennes, et il découvrit que l'abeille utilise ses mandibules géantes pour récolter de la résine et du bois afin de se construire un nid résistant à l'assaut des termites. 

La redécouverte d'une abeille femelle ravive ainsi l'espoir que les forêts de la région abritent encore cette espèce. Son habitat est menacé par la déforestation massive en Indonésie, et sa taille et sa rareté en font une cible privilégiée pour les collectionneurs. Il n'existe actuellement aucune
loi concernant le commerce de l'abeille géante de Wallace.

Espèce en danger?
"Nous savons que diffuser la nouvelle de cette redécouverte peut sembler être un gros risque (...), mais en réalité, les collectionneurs sans scrupules savent déjà que l'abeille est là-bas", a déclaré Robin Moore, biologiste chez Global Wildlife Conservation.

Pour lui, il est essentiel que les défenseurs de l'environnement alertent le gouvernement indonésien et le poussent à agir pour protéger l'espèce. "En faisant de cette abeille un symbole en matière de conservation, nous sommes certains que l'avenir de cette espèce sera meilleur que si nous la laissions tranquillement tomber dans l'oubli", a-t-il ajouté.