En ce qui concerne la politique tarifaire, le CNT et le CCE souhaitent qu’elle encourage l’utilisation du train quels que soient les motifs des déplacements aussi bien intérieurs qu’internationaux. Les tarifs doivent aussi permettre d’attirer de nouveaux voyageurs qui voyagent actuellement en voiture ou en avion. Les tarifs ne devraient pas pouvoir augmenter sans s’accompagner d’une amélioration de la qualité au bénéfice des utilisateurs.
Plein écran
En ce qui concerne la politique tarifaire, le CNT et le CCE souhaitent qu’elle encourage l’utilisation du train quels que soient les motifs des déplacements aussi bien intérieurs qu’internationaux. Les tarifs doivent aussi permettre d’attirer de nouveaux voyageurs qui voyagent actuellement en voiture ou en avion. Les tarifs ne devraient pas pouvoir augmenter sans s’accompagner d’une amélioration de la qualité au bénéfice des utilisateurs. © BELGA

“Les tarifs doivent encourager l’utilisation du train”

La politique tarifaire du rail doit encourager l’utilisation du train quel que soit le motif des déplacements, et attirer de nouveaux voyageurs. C’est ce que recommandent le Conseil national du travail (CNT) et le Conseil central de l’économie (CCE) dans un avis sur la vision du rail à l’horizon 2040, diffusé mercredi. Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) planche actuellement sur cette vision pour le chemin de fer belge.