Ecole Richard Pouillon à Monceau-sur-Sambre (Charleroi)
Plein écran
Ecole Richard Pouillon à Monceau-sur-Sambre (Charleroi) © Google

Lever de rideau sur la “nouvelle” école Richard Pouillon à Monceau

L’école Richard Pouillon à Monceau-sur-Sambre (Charleroi) accueille des classes de primaire et de maternelle. Au début de cette année scolaire, les enfants ont dû déménager avant de reprendre leurs quartiers en 2020. En cause: des travaux de rénovation.

Ce jeudi, l’école Richard Pouillon inaugurera les bâtiments, totalement rénovés, de son implantation des Tilleuls. Elle profitera de sa journée portes ouvertes pour recevoir les curieuses et les curieux. 

Dans cette petite école familiale, située juste derrière la salle Ballens, la Ville de Charleroi a investi plus de deux cent mille euros (205.809,57 euros pour être exact).

Satisfaction

La toiture, les corniches et l’isolation ont été entièrement remplacés pour le plus grand bonheur de Julie Patte, l'Échevine de l’Enseignement de la Ville de Charleroi: “Suite aux travaux, depuis la rentrée scolaire, les enfants avaient été transférés dans l’implantation principale située à une centaine de mètres. Depuis janvier, ils ont pu réintégrer leurs locaux. Ceux-ci ont, en plus, été repeints et c’est donc un vrai plaisir de voir ces 80 enfants de maternel et du degré inférieur primaire (P1-P2) apprendre dans des conditions optimales. C’est aussi une belle satisfaction pour l’équipe éducative.”

Un beau motif de satisfaction aussi pour Xavier Desgain. L'Échevin des Bâtiments s’est engagé depuis le début de la mandature dans un vaste programme de lutte contre les gaspillages énergétiques. Le chantier de l’école Richard Pouillon en est un bel exemple. Une école bien isolée est une école plus confortable et qui coûte moins cher à la commune, à l’environnement et donc à la collectivité. 

  1. Gratuité du TEC: la Région Wallonne plus rapide que Charleroi Métropole

    Gratuité du TEC: la Région Wallonne plus rapide que Charleroi Métropole

    Le 25 février de l’année dernière, la ville de Charleroi a lancé une étude pour examiner la possibilité d’instaurer rapidement la gratuité des transports en commun. Finalement, c’est la solution d’une gratuité partielle qui est envisagée. Cependant, elle serait élargie à Charleroi Métropole et ses 29 communes. Ce qui représente une population de 600.000 habitants. Dans le même temps, la Déclaration de Politique Régionale (DPR) du gouvernement wallon prévoit également une gratuité partielle du Transport en Commun (TEC).
  2. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.