Liège lance son “Eco-Team” pour atteindre les objectifs d’une “Commune Zéro Déchet”

La Ville de Liège, en tant que “Commune Zéro Déchet”, a marqué son intention de descendre sous la barre des 100 kilos de déchets ménagers par an et par habitant à l’horizon 2025. Pour parvenir à cet objectif, la Ville lance une “Eco-Team”.

Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images

Afin de remplir cette fonction d’exemple, elle met en œuvre des pratiques d’éco-management au sein même de son administration. C’est justement dans ce cadre que onze agents communaux, mais également du CPAS et du Logis social, ont été formés par “Espace Environnement”. Ces coachs “Eco-Team” auront pour mission d’aller à la rencontre de collègues au sein de leur département afin de les sensibiliser au développement durable. Les notions du développement durable, du zéro déchet et de l’économie circulaire seront abordé avec les travailleurs.

“Les bonnes pratiques partagées au sein d’une Eco-Team peuvent être appliquées tant dans la mise en place d’actions internes à l’Administration communale que dans les réalisations menées par les différents services communaux à destination des citoyens. Le partage de connaissances et la transversalité sont sources de gain de temps de travail, les agents travaillant en synergie et non isolément.”, explique la Ville de Liège.

En Wallonie, 50 structures publiques ont déjà fait le choix et forment déjà le “Réseau Eco-Team”, référence en la matière. Des fiches actions tirées de l’expérience de ces équipes sont d’ailleurs déjà disponibles en ligne. Elles concernent l’organisation d’un événement durable, une utilisation efficiente du numérique, la valorisation des déchets organiques, l’organisation d’un “Clean Up day” destiné à favoriser l’échange et le réemploi de matériel, etc. 

Retrouvez ici toute l’actualité de la région liégeoise.

  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.