La Ville de Liège a l'intention d'instaurer le 30km/h comme vitesse de circulation de référence sur le territoire de la ville.
Plein écran
La Ville de Liège a l'intention d'instaurer le 30km/h comme vitesse de circulation de référence sur le territoire de la ville. © Photo News

Liège va généraliser la zone 30

La Ville de Liège a l'intention d'instaurer le 30km/h comme vitesse de circulation de référence sur le territoire de la ville, le 50 km/h devenant l'exception, annonce-t-elle dimanche dans un communiqué. Ce principe débutera par l'installation d'une large "zone 30" dans l'hyper-centre. Les autorités communales ont par ailleurs identifié 35 kilomètres de voiries pour lesquelles des aménagements en faveur des piétons et des cyclistes pourraient être réalisés tant par le Service public de Wallonie (SPW) que par le service des Travaux.

Sur demande du bourgmestre Willy Demeyer, un groupe de travail réunissant les différents services concernés sera chargé d'étudier les aménagements proposés et de les mettre en œuvre rapidement. Le secteur associatif et les représentants des cyclistes, dont le Gracq, seront aussi associés à la réflexion. La Ville de Liège a également sollicité la "participation active" de la Région wallonne. 

Sur ces 35 kilomètres, les usagers devraient voir apparaître des couloirs vélos sur les axes reliant le centre-ville à la périphérie, des espaces cyclistes sur les ponts ou encore des agrandissements d'espaces partagés entre cyclistes et piétons et des piétonnisations (ou limitations en circulation locale) en phase de test. Le passage de rues en rues cyclables est aussi envisagé. 

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.