Plein écran
Quatre jours après l'apparition de ces tonnes de poissons morts flottant à la surface du lac, les causes en sont encore inconnues. Un rapport d'experts devrait être diffusé mardi.

Mort mystérieuse de tonnes de poissons dans un lac de Rio

Plein écran
C'est précisément ce lac Rodrigo de Freitas qui doit acceuillir des épreuves lors des Jeux Olympiques de Rio, en 2016. © AP
Plein écran
Pour tenter de combattre l'odeur nauséabonde, les équipes municipales lavent également la piste cyclable qui entoure le lac avec des produits désinfectants.

Un des lieux les plus touristiques de Rio, son grand lac salé "Rodrigo de Freitas" au coeur des quartiers aisés, dégageait lundi une odeur pestilentielle après la mort mystérieuse de dizaines de tonnes de poissons.
 
"Rodrigo de Freitas"
Depuis vendredi, 78 tonnes de poissons ont été retirés du lac, ont indiqué lundi à la presse les autorités, selon qui le travail de nettoyage sera complètement terminé dans 48 heures. Pour tenter de combattre l'odeur nauséabonde des poissons en état de décomposition, les équipes municipales lavent également la piste cyclable qui entoure le lac avec des produits désinfectants.
 
Quatre jours après l'apparition de ces tonnes de poissons morts flottant à la surface du lac, les causes en sont encore inconnues. Un rapport d'experts devrait être diffusé mardi.
 
Prolifération d'algues inconnues ou pollution? Ou autre chose encore?
A ce jour, biologistes et océanographes estiment que plusieurs facteurs pourraient en être la cause. Selon de premières analyses, la prolifération d'une algue encore non identifiée aurait fait baisser le niveau d'oxygène dans l'eau. La longue période de chaleur suivie d'un changement brusque de température peut avoir contribué à la reproduction de ce nanoplancton.
 
En dépit des efforts pour la dépollution de ce lac, l'une des causes pourrait être également le déversement d'égoûts dans ses eaux. Le biologiste Mario Moscatelli voit un rapport entre cette mortalité de poissons et l'ouverture des vannes d'un canal qui a pollué les plages la semaine dernière, non loin de la lagune Rodrigo de Freitas. "Il y a un lien évident entre les deux", a-t-il déclaré au journal O Globo. (belga/th)

Plein écran
© REUTERS
  1. L’augmentation de la température des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    L’augmentation de la températu­re des rivières aurait causé la mort de milliers de saumon en Alaska

    Le 20 juin, une première estimation du nombre de saumons quinnats dans le fleuve Yukon, relayée par Radio-Canada, avait été déclarée “prometteuse” par Holly Carroll, biologiste du Département des Pêches et de la Chasse en Alaska. Les saumons effectuent en cette saison leur migration depuis les eaux de la mer de Béring vers leurs zones de frai en Alaska et au Yukon. Loin des chiffres enregistrés dans les années 1990, les populations actuelles sont néanmoins en légère hausse ces dernières années.