Plein écran
Marche pour le climat à Bruxelles, le 21 février 2019 © Photo News

Nouvelle grève mondiale pour le climat vendredi

Les jeunes sont de nouveau appelés à descendre dans la rue vendredi pour une "grève mondiale pour le climat", en plein scrutin européen.

Sur le site youthforclimate.fr, des appels à la grève étaient répertoriés mercredi dans plus de 1.770 villes réparties dans 90 pays, dont une centaine de villes en France. 

Il faut que "l'écologie soit le sujet central de ces élections", a réclamé Kristof Almasy, de Youth for climate, lors d'une conférence de presse à Paris. Le collectif appelle à des rassemblements devant des institutions européennes comme la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort et le Parlement européen à Strasbourg et Bruxelles. 

Cap sur Bruxelles et le festival “Make Noise for Climate”

"La mobilisation est en hausse, notamment en Allemagne et en Italie", ainsi qu'"en Afrique et en Asie qui étaient très peu mobilisées jusqu'à présent", selon Youth for climate. Des pays comme l'Inde commence aussi à se mobiliser, assure le collectif.

Le collectif Youth for Climate France, né après l'appel à la grève scolaire lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg, appelle à une marche vendredi à Paris (départ à 13H00 de la place de l'Opéra), ainsi qu'à des rassemblements dans des dizaines d'autres villes en France: Bordeaux, Nantes, Rennes, Lille, Nancy, Lyon, Marseille, Toulouse... 

En Belgique, les jeunes mettront le cap sur Bruxelles vendredi, deux jours avant les élections régionales, fédérales et européennes, pour revendiquer comme chaque semaine depuis le 10 janvier une politique environnementale sociale et équitable. Afin de célébrer ces 19 semaines d'engagement, Youth for Climate organise en clôture de la manifestation le festival "Make Noise for Climate" ("Faites du bruit pour le climat") à Tour & Taxis.