Plusieurs communes inondées dans le Pas-de-Calais

Plusieurs communes du Pas-de-Calais, dans une zone au nord de Montreuil-sur-Mer, étaient touchées par des inondations liées aux intempéries lundi soir, a-t-on appris auprès de la préfecture du département.

Plein écran

"Il y a une légère baisse, ça a l'air de vouloir se résorber", a indiqué Yves Martel, maire de Longvilliers, la commune la plus touchée par la montée des eaux, lors d'un point de situation peu après minuit. Selon le maire, les maisons les plus touchées étaient inondées à hauteur de cinquante centimètres d'eau, en raison de débordements de la rivière et de l'eau qui descendait de la plaine, le village se trouvant "en fond de vallée".

"On a évacué quelques personnes. La plupart ont voulu rester chez elles", a indiqué M. Martel, qui estimait qu'une douzaine de villageois avaient été évacués dans un local communal. Des renforts de moyens nautiques ont été envoyés sur place, ainsi que des gendarmes supplémentaires. Une "petite dizaine" de communes étaient dans une situation "délicate mais sous contrôle". Aucune victime n'a été décomptée.

Nombre de caves et rez-de-chaussée étaient envahis par les eaux. Un point précédent effectué à 18H15 faisait état de 29 communes touchées, principalement pour des rues inondées. A Hubersent, à une quinzaine de kilomètres au nord de Montreuil, quatre habitations ont été envahies par environ un mètre d'eau et 10 personnes ont été mises en sécurité. Plusieurs opérations de sauvetage de bétail ont également eu lieu.

Les marées très fortes, combinées à des précipitations importantes, provoquaient des phénomènes de torrents sur des rivières, a expliqué Michel Sauvage, le maire de Cormont, petite commune voisine de Longvilliers touchée mardi après-midi. Selon la préfecture, l'élévation du niveau des eaux devait atteindre un pic après 23H30, au plus fort de la marée.

Les prévisions météorologiques annonçaient un arrêt des précipitations vers 02H00 du matin. La circulation sur certaines routes était très difficile, a expliqué M. Sauvage. Les crues sont habituelles à cette saison dans la région. La Hem et la Liane ont été placées en vigilance crues "jaune" par Vigicrues. "Ce sont des bassins versants qui ont réagi en fin de semaine dernière et dont les sols sont déjà bien humidifiés", est-il précisé sur le site internet.