Plein écran
La nouvelle législation exige l'enregistrement en ligne dans une base de données centrale et commune aux 3 Régions, qui était actuellement réservée aux chiens seuls. © thinkstock

Puce électronique obligatoire pour les chats wallons

L'identification et l'enregistrement des chats, avant leur douze semaine, deviennent obligatoires en Wallonie, a annoncé mardi le ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio.

Dorénavant tous les nouveaux chatons, avant leur douze semaine, devront être identifiés par microchip et enregistrés, a décidé le gouvernement wallon en approuvant un projet d'arrêté du ministre Di Antonio. Une exigence qui n'était valable à ce jour que pour les chats commercialisés.

Responsabilité
Il s'agit d'une étape supplémentaire visant à encourager l'acquisition responsable d'un animal, après l'instauration progressive depuis 2014 de la stérilisation obligatoire de tous les chats qu'ils soient adoptés, vendus ou donnés.

Base de données centrale
La nouvelle législation exige l'enregistrement en ligne dans une base de données centrale et commune aux 3 Régions, qui était actuellement réservée aux chiens seuls. "La centralisation des données d'identification des chats sur une plate-forme unique permettra une recherche efficace du propriétaire d'un animal trouvé", indique un communiqué du cabinet du ministre. En outre, le dispositif est "aussi et surtout un préalable nécessaire à un contrôle efficient de la législation en vigueur en matière de stérilisation des chats", précise le texte.

Lutter contre les abandons
L'organisation de défense des animaux Gaia a salué la démarche du gouvernement wallon "qui devrait renforcer la lutte contre les abandons", mais déplore que la mesure "ne résoudra pas le fond du problème, à savoir la multiplication de chatons non-désirés et abandonnés en masse dans les refuges, ainsi que les naissances toujours plus nombreuses de chats errants", selon Michel Vandenbosch, le président de l'association.

Plein écran
© thinkstock