Plein écran

Recyclable, biodégradable et puits de CO2: le chêne-liège

Produit naturel, recyclable, biodégradable, résistant au feu et étonnant puits de CO2: le chêne-liège, dont 70% de l'écorce finit en bouchons appréciés depuis la Grèce antique, reste peu exploité malgré toutes ses qualités. En cette année internationale de la forêt, les professionnels de cette essence ont tenu à redorer son image.

"Beaucoup trop de choses fausses ont été dites, comme le fait qu'il faudrait couper les arbres pour lever le liège", souligne Jean-Marie Aracil, président de la Fédération française du liège. "D'autres disent que le bouchon en liège est un matériau ringard et qu'il faut passer à quelque chose de plus moderne, tout ça ce sont des contre-vérités", ajoute-t-il.

Au 4e siècle avant JC déjà, le philosophe grec Théophraste s'émerveillait de la faculté de cet arbre à "renouveler son écorce quand elle lui est retirée". Et c'est justement cette particularité qui permet au chêne-liège exploité "d'absorber jusqu'à 30% de plus de CO2 qu'un autre arbre", précise Louis Amandier, ingénieur au CRPF-PACA, le Centre régional de la propriété forestière.

CO2 absorbé
Ainsi une tonne de liège peut absorber deux tonnes de CO2 et n'en émet que 1,6 tonne. Par comparaison, selon les professionnels du liège, une tonne d'aluminium, dont sont faites les capsules modernes à vis, produit douze tonnes de CO2 "et n'en absorbe aucune".

Dans le cas du Portugal, premier producteur mondial de liège avec plus de 52% des 299.500 tonnes produites par an, le carbone capté représente près de 5% des émissions de CO2 du pays. Et l'usine de production de cette matière spéciale, c'est la forêt. Son bilan carbone est neutre car il n'est besoin d'aucune énergie polluante pour fabriquer du liège, l'arbre s'en charge et offre tous les neufs ans une nouvelle écorce utilisable.

En outre, les subéraies (forêts de chêne liège) abritent un écosystème de 117 espèces animales et végétales répertoriées. "Les subériculteurs qui lèvent le liège entretiennent la forêt et la débroussaillent ne serait-ce que pour accéder au pied des arbres pour l'écorçage", rappelle Eric Rigolot, ingénieur à l'Inra d'Avignon.

Du Liège comme parquet
La production mondiale s'est élevée à plus de 17 milliards de bouchons, générant un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros en 2008, selon les derniers chiffres disponibles. Un bouchon coûte entre 0,02 et 2 euros aux viticulteurs. Cependant l'engouement des Français, dont neuf sur dix préfèrent le bouchon de liège à tout autre système pour leur bouteille de vin (sondage Ipsos avril 2010), a redonné de l'espoir.

Au niveau du recyclage des bouchons en liège, la Belgique et l'Allemagne recyclent déjà 10% de leurs bouchons, utilisés pour confectionner parquets, isolants, semelles de chaussures, meubles design, voir des oeuvres d'art. (afp)

  1. Carole Baskin gagne son procès: le zoo de Joe Exotic tombe sous sa coupe

    Carole Baskin gagne son procès: le zoo de Joe Exotic tombe sous sa coupe

    L'information passionnera tous les fans de la mini-série documentaire de Netflix “Tiger King” (“Au Royaume des Fauves” en version française): Carole Baskin vient de remporter une bataille judiciaire capitale face à son rival historique, “Joe Exotic”, dont elle voulait prendre le contrôle de la réserve de félins. Le tribunal a enfin rendu son verdict dans ce dossier épineux où les lignes entre le marché juteux de la traite et de la défense des animaux sauvages aux États-Unis étaient décidément floues. Carole Baskin, adversaire farouche et victime de Joe Exotic, le détenteur loufoque du parc, a obtenu gain de cause.
  2. Le Pérou met les points sur les i: “Le chaton Lee a toujours été le bienvenu ici”

    Le Pérou met les points sur les i: “Le chaton Lee a toujours été le bienvenu ici”

    Le chef de la SENASA, l’homologue péruvien de l’AFSCA belge, a tenu à écarter un malentendu avec la Belgique: le chat Lee, qui risque l’euthanasie en raison du risque qu'il n’importe la rage en Belgique, resterait le bienvenu au Pérou et n’y aurait jamais été refusé par les autorités sanitaires. En effet, le chat a reçu les vaccins nécessaires et ne présente pas de danger aux yeux des instances péruviennes. Mais Hélène Bonte, porte-parole de l’AFSCA, estime ces nouveaux propos insuffisants: “Tant que le gouvernement péruvien ne nous aura pas officiellement communiqué son point de vue quant à l’importation illégale de ce chat, notre position ne changera pas”, balaie-t-elle.
  3. Des restrictions dans deux communes wallonnes, mais la distribution d'eau quasi normale

    Des restricti­ons dans deux communes wallonnes, mais la distributi­on d'eau quasi normale

    La distribution publique de l'eau se déroule quasi normalement sur tout le territoire wallon, malgré les très faibles précipitations de ces dernières semaines et une hausse générale de la consommation à la suite du confinement et du beau temps. Les communes de Gouvy et de Rochefort ont toutefois déjà dû prendre des arrêtés de police imposant des mesures de restriction de l'usage de l'eau pour garantir un approvisionnement suffisant à moyen terme, indique lundi le Centre régional de crise.