Plein écran
Donald Trump, président des États-Unis. © photo_news

Trump refuse toujours de reconnaître l'origine humaine du changement climatique

Le président américain Donald Trump a semblé reconnaitre la véracité du changement climatique tout en mettant en doute qu'il soit la conséquence de l'activité humaine, lors d'une interview diffusée dimanche.

"Je pense que quelque chose est en train d'arriver. Quelque chose change et changera encore. Je ne pense pas que ce soit un canular, je pense qu'il y a probablement une différence", a indiqué M. Trump sur la chaine américaine CBS.

"Mais je ne pense pas que ce soit à cause de l'homme", a ajouté le président américain. "Je ne veux pas donner des milliards et des milliards de dollars. Je ne veux pas perdre des millions et des millions d'emplois. Je ne veux pas être désavantagé".

Le président a témoigné de peu de confiance dans les experts qui insistent que le changement climatique est une réalité. M. Trump a suggéré que beaucoup de scientifiques "ont un grand agenda politique".

M. Trump a régulièrement mis en doute le changement climatique, il a même choisi de soustraire son pays de l'Accord de Paris pour le climat.

  1. La stratégie Climat adoptée: la neutralité carbone belge ne sera pas pour 2050

    La stratégie Climat adoptée: la neutralité carbone belge ne sera pas pour 2050

    Le Comité de concertation réunissant les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées a adopté la stratégie Climat de la Belgique à l'horizon 2050. Le plan repose sur l'addition des stratégies que les Régions wallonne, flamande et bruxelloise ont élaborées pour leurs propres entités. S'agissant d'un engagement a minima, il ne ferme toutefois pas la porte à une réouverture des discussions ultérieurement.