Plein écran
© photo_news

Un kilo de CO2 serait économisé à chaque euro en écochèques dépensé

L'utilisation des écochèques en 2018 a permis d'économiser pas moins de 230.000 tonnes de CO2, à en croire une étude du bureau de conseil climatique CO2Logic pour VIA, l'association belge des émetteurs de chèques-repas et d'écochèques. Cela représente 11,6 millions de voyages Bruxelles-Ostende en voiture, illustrent les deux organisations. L'éclairage LED, les produits d'isolation et l'électroménager représentent la plus grande part des économies de CO2.

D'après ces chiffres, chaque euro dépensé en écochèques a généré une économie moyenne de 1,01 kg de CO2 l'an dernier. L'étude tient uniquement compte des cas dans lesquels ces titres ont encouragé le consommateur à acheter un produit plus durable et non des achats de produits écologiques, qui étaient de toute façon prévus.

Les écochèques ont été utilisés pour un montant total de 256 millions d'euros l'an dernier, dont 38% consacrés à des produits électro/multimédia. Suivent ensuite les catégories bricolage (17%) et rénovation/construction (4%). Ces rubriques regroupent respectivement 31, 35 et 24% de la réduction totale de CO2.

Si l'on examine plus dans le détail, les achats d'éclairage LED apportent la contribution la plus importante (25%), devant les produits d'isolation (21%) et les gros appareils électriques (17%). Les vélos, les pommeaux de douche et les robinets thermostatiques ont également un impact significatif. 

  1. L’air pollué a causé 400.000 décès prématurés en 2016 dont 9.300 en Belgique

    L’air pollué a causé 400.000 décès prématurés en 2016 dont 9.300 en Belgique

    Si la qualité de l'air s'améliore en Europe, la pollution atmosphérique continue de nuire, surtout dans les villes, à la santé des Européens et à l'économie. En 2016, l'air vicié a provoqué plus de 400.000 décès prématurés sur le Vieux continent, d'après un nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publié mercredi. Le Soir parle de plus de 9.300 morts en Belgique la même année.
  2. Images insoutenables de singes et de chiens dans un laboratoire, deux sociétés belges concernées

    Images insoutena­bles de singes et de chiens dans un laboratoi­re, deux sociétés belges concernées

    L'entreprise de biotechnologie gantoise Argenx a ouvert une enquête après une vidéo montrant notamment des singes et des chiens maltraités dans un laboratoire allemand qui effectue des tests sur des animaux. "Ces images sont effrayantes", a déclaré mercredi un porte-parole. Si la véracité des images venait à être attestée, le contrat avec ce laboratoire pourrait être rompu.