Plein écran
© reuters

Un mort et de lourds dégâts matériels après les orages à Nancy

De violents orages, accompagnés de précipitations record, ont provoqué la mort d'une personne âgée et de très lourds dégâts matériels à Nancy, dans la nuit de lundi à mardi, laissant un paysage de désolation entre avenues inondées et voitures à la dérive.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp

Plus de 200 pompiers ont mené près de 800 interventions toute la nuit, procédant à des dizaines d'évacuations, principalement sur la partie est de l'agglomération dans les communes d'Essey-lès-Nancy et Saint-Max. Mardi matin, ils ont retrouvé une personne âgée morte lors d'une intervention à son domicile d'Essey-lès-Nancy. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nancy pour déterminer les causes de son décès. Selon la mairie, la victime est une octogénaire, qui a été surprise par une inondation dans sa cave. Le maire de Nancy, André Rossinot, a indiqué qu'il demanderait à l'Etat la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Plusieurs milliers de foyers ont été privés d'électricité durant la nuit et certains l'étaient encore mardi en fin de matinée. D'innombrables caves ont été submergées par les inondations dans toute l'agglomération et de nombreuses routes ont été défoncées "par des torrents de boue comme on n'en avait jamais vus", selon les habitants. Les précipitations de la nuit ont battu un record absolu à Nancy: 103 millimètres d'eau en 4h. "Il a plu en une heure ce qui tombe habituellement en un mois", a indiqué le préfet de Meurthe-et-Moselle Raphaël Bartolt. Dans le Bas-Rhin, les pompiers ont effectué près de 800 interventions, mais les orages et la pluie n'ont pas provoqué de dégâts graves.