"Un rêve qui se réalise": sur les traces du très rare léopard noir

Il s'agit des premières photos de ce félin en Afrique depuis 1909.

Le photographe anglais Will Burrard-Lucas a partagé ce lundi les clichés d'un "rêve qui se réalise": grâce à des caméras à déclenchement automatique, il a réussi à immortaliser les images très rares d'un léopard noir à l'état sauvage, dans le camp de Laikipia Wilderness au Kenya.

"Depuis mon enfance, je suis fasciné par les histoires de panthères noires. Pour moi, aucun animal n'est entouré de plus de mystère, aucun animal n'est aussi beau et insaisissable", confie Will Burrard-Lucas sur son site. Le léopard noir, qu'on appelle aussi panthère noire, doit sa couleur sombre à une mutation génétique, le mélanisme. 

Pour les photographes qui observent les animaux sauvages, le léopard noir d'Afrique est "une légende qu'on évoque le soir autour d'un feu de camp", indique la Voix du Nord. La dernière photo de ce félin avait été prise en 1909 à Addis-Abeba en Éthiopie.

Grâce aux propriétaires du camp de Laikipia Wilderness, Will Burrard-Lucas a pu cacher plusieurs appareils photos en suivant la piste de léopards aperçus au cours des derniers mois.

Après un premier échec, il raconte: "J'ai laissé les appareils quelques nuits de plus. En revenant, je les ai vérifiés et avant d'arriver au dernier appareil, tout ce que j'avais vu c'était des photos d'hyènes. J'ai jeté un regard rapide au dernier piège photo, en n'espérant pas grand-chose. Je les faisais défiler, jusqu'au moment où je me suis arrêté plein d'incompréhension sur une photo... Une paire d'yeux entourée d'une nuit d'encre... Un léopard noir!"

Selon le National Geographic, les photos ont été prises au début de l'année 2018, mais elles n'ont été publiées qu'en janvier 2019 dans la revue African Journal of Ecology. Le léopard noir serait une femelle, accompagnée d'un autre léopard au pelage fauve tacheté qui pourrait être sa mère.