Plein écran
© AFP

Une parenthèse plus nuageuse et fraîche avant le retour d'un temps estival

La nébulosité sera variable à abondante ce vendredi, accompagnée d'un risque de faibles pluies ou d'une averse, indique l'Institut royal météorologique. Les températures seront chaudes, avec jusqu'à 28°C en Campine. Le mercure baissera ensuite et les maxima s'établiront entre 13°C et 20°C samedi, 16°C et 22°C dimanche.

Une faible perturbation traversera le pays d'ouest en est ce vendredi et sera responsable d'une nébulosité souvent abondante. Quelques pluies ou averses ne sont donc pas à exclure par endroits, surtout l'après-midi. Un coup de tonnerre pourra même être entendu localement, dans l'est du pays. Les maxima oscilleront entre 21°C à la mer et 27 ou 28°C en Campine. Le vent sera modéré à assez fort au littoral. Des rafales jusqu'à 50 km/h sont attendues dans l'intérieur des terres et jusqu'à 60 km/h à la Côte.

La pluie titillera encore le sud du sillon Sambre et Meuse en soirée. Ailleurs, la nébulosité restera abondante mais il fera généralement sec. Les températures seront comprises entre 8°C en Hautes Fagnes et 13°C en plaine. Le vent sera généralement modéré et assez fort à parfois fort à la mer.

Samedi, une perturbation traînera encore temporairement au sud du sillon Sambre et Meuse. Par la suite, la nébulosité deviendra variable avec la possibilité d'une averse. Les maxima s'échelonneront entre 13°C en Hautes Fagnes et 20°C en Campine. Le vent sera modéré à assez fort, avec des rafales jusqu'à 60 km/h dans l'intérieur des terres et jusqu'à 70 km/h au littoral.

  1. La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifiques

    La fonte précoce des glaces au Groenland inquiète les scientifi­ques

    La vague de chaleur en Sibérie conjuguée à une fonte précoce des glaces au Groenland ravivent les préoccupations de la communauté scientifique à l'approche de l'été dans la région arctique. Le début de la saison de la fonte des glaces au Groenland - défini comme le moment où celle-ci s'étend sur au moins 5% de la calotte glaciaire - a été enregistré le 13 mai, selon l'Institut météorologique danois (DMI). Soit avec "près de deux semaines d'avance" par rapport à la date médiane issue de 40 ans de données, a expliqué vendredi à l'AFP Martin Stendel, chercheur au DMI.