Un secouriste tenant un koala à Cape Borda, sur l’île Kangourou, dans le sud de l’Australie.
Plein écran
Un secouriste tenant un koala à Cape Borda, sur l’île Kangourou, dans le sud de l’Australie. © EPA

WWF Belgique lance une collecte pour l’Australie, le gouvernement belge se dit prêt à aider

WWF Belgique a débuté une campagne de collecte de fonds sur son site internet afin de lutter contre la "catastrophe écologique" causée par les incendies de forêt qui dévastent actuellement l'île-continent, a indiqué mardi l'organisation de protection de la nature. 

Une telle collecte de fonds est également menée dans d'autres pays. "Nous allons, ensemble, remettre la somme d'argent récoltée à WWF Australie. Ce sera ensuite à cette dernière d'identifier les besoins les plus urgents pour lesquels l'argent peut servir. Il s'agira probablement d'une combinaison de plusieurs choses, à l'instar de centres d'accueil pour les animaux affectés. Selon une estimation prudente, 500 millions d'animaux sont déjà morts ou ont été brûlés", a déclaré le porte-parole du WWF Belgique, Koen Stuyck.  

“Le gouvernement australien est composé de personnes ouvertement climatosceptiques”

Malgré le fait qu'aucune demande officielle d'aide n'ait émané de l'Australie, le WWF estime important de tout de même récolter de l'argent. "On pourrait penser que l'Australie est un pays occidental qui n'a pas besoin de notre aide, mais il s'agit d'une catastrophe écologique et nous constatons que le gouvernement australien ne prend pas beaucoup d'initiatives qui tiennent compte de cet aspect. Le gouvernement australien est composé de personnes ouvertement climatosceptiques", explique Koen Stuyck. 

Le gouvernement belge prêt à apporter son aide

La Belgique est prête à apporter une assistance à l’Australie dans sa lutte contre les feux de forêt qui dévastent toujours de larges parties du sud du pays, a par ailleurs indiqué mardi la Première ministre Sophie Wilmès, en exprimant sa “solidarité avec le peuple australien”.

“La Belgique est prête à assister l’Australie dans sa lutte contre les incendies. Notre pays, par la voix du ministre (des Affaires étrangères et de la Défense) Philippe Goffin, prend les contacts nécessaires pour le faire savoir aux autorités compétentes”, a-t-elle indiqué sur Twitter.

Les pompiers belges se portent volontaires

“Solidarité avec le peuple australien dans ces moments tragiques”, a ajouté Mme Wilmès (MR), sans préciser quelle forme pourrait prendre une assistance belge et alors que des pompiers belges ont exprimé le souhait d’aider leurs collègues australiens.

M. Goffin (MR également) a pour sa part indiqué que ses services prendraient contact mardi matin avec l’ambassade d’Australie en Belgique pour “simplement lui signaler notre disponibilité”.

Le coût des incendies estimé à quelque 430 millions d’euros

Il a lui aussi exprimé, au micro de la chaîne de radio Bel RTL dont il était l’invité, sa solidarité avec l’Australie (sa réponse à ce sujet est à écouter à partir de 7:00 sur la vidéo ci-dessous).

Ce vaste pays est en proie depuis septembre à de gigantesques incendies qui ont fait 24 morts et dévasté une superficie presque équivalente à deux fois la superficie de la Belgique. Le secteur australien des assurances a évalué mardi à 700 millions de dollars (430 millions d’euros) la facture occasionnée à ce stade par les feux de forêt. 

  1. Une quarantaine en labo sous supervision de virologues: la solution de Marc Van Ranst pour le chat péruvien

    Une quarantai­ne en labo sous supervisi­on de virologues: la solution de Marc Van Ranst pour le chat péruvien

    Le désormais célèbre virologue Marc Van Ranst a communiqué à l’avocat de Selena Ali, la propriétaire du chat péruvien, que son laboratoire de l’université de Louvain pouvait se charger de la quarantaine de Lee. “Vu que la rage est une maladie excessivement mortelle, et qu’elle nécessite des précautions extrêmes, une période de quarantaine peut être nécessaire”, résume-t-il en ajoutant qu’il est hautement improbable que le petit chat développe la maladie ultérieurement.