belga
Plein écran
© belga

1.300 emplois sur la sellette chez ArcelorMittal

UpdateLa direction d'ArcelorMittal a présenté, jeudi matin lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, un projet de liste d'arrêt définitif de plusieurs outils de la phase à froid dans le bassin sidérurgique liégeois, ont annoncé des sources syndicales. 1.300 emplois sont menacés. La direction d'ArcelorMittal Liège a confirmé son intention d'arrêter définitivement un certain nombre d'installations de la phase à froid "en raison de la dégradation de l'économie européenne induisant un faible niveau de demande pour ses produits", explique-t-elle dans un communiqué.

  1. Michel réclame la plus grande fermeté de Di Rupo

    Michel réclame la plus grande fermeté de Di Rupo

    Le président du MR, Charles Michel, demande au Premier ministre Elio Di Rupo de "faire preuve de la plus grande fermeté" lorsqu'il rencontrera dans l'après-midi Lakshmi Mittal, le président et CEO du groupe sidérurgique ArcelorMittal, qui a annoncé l'arrêt définitif d'un certain nombre d'installations de la phase à froid à Liège "en raison de la dégradation de l'économie européenne induisant un faible niveau de demande pour ses produits", ce qui devrait entraîner la perte de 1.300 emplois.
  2. Le PS dénonce la "trahison" des dirigeants d'ArcelorMittal

    Le PS dénonce la "trahison" des dirigeants d'Arcelor­Mit­tal

    Le président du PS, Paul Magnette, a dénoncé jeudi la "trahison" des dirigeants d'ArcelorMittal à l'égard des travailleurs après par l'annonce faite par la direction du groupe sidérurgique d'arrêter définitivement un certain nombre d'installations de la phase à froid "en raison de la dégradation de l'économie européenne induisant un faible niveau de demande pour ses produits", ce qui devrait entraîner la perte de 1.300 emplois.
  3. Dans ce pays, vous risquez une amende de 1 500 euros si vous utilisez un avertisseur de radar
    Independer

    Dans ce pays, vous risquez une amende de 1 500 euros si vous utilisez un avertis­seur de radar

    En plus de vous aider à trouver votre chemin, un GPS ou une application de navigation telle que Waze vous informe également des limitations de vitesse et vous indique l’emplacement des radars ou des contrôles mobiles. Mais saviez-vous que ces avertisseurs de radar sont interdits dans certains pays de vacances ? Vous risquez même une lourde amende. Independer.be vous dit ce qu’il faut savoir.