Plein écran
© belga

14 euros de l'heure, "la FGTB demande la lune"

L'Union des classes moyennes (UCM) estime qu'un salaire horaire minimum de 14 euros, tel que réclamé par la FGTB, est totalement impayable pour la plupart des PME de Wallonie et Bruxelles. "La FGTB demande la lune", estime lundi l'UCM.

"Le salaire minimum actuel est de 9,67 euros de l'heure. Passer à 14 euros représente donc une augmentation de 44,8%. Réclamer une telle hausse salariale est peut-être sans précédent dans l'histoire sociale européenne!", dit l'UCM. "En rémunération mensuelle brute, cela suppose de passer de 1.589 à 2.300 euros. Compte tenu des cotisations patronales, du treizième mois et du pécule de vacances, le coût supplémentaire est de 18.805 euros par salarié et par an. Une telle hausse entraînera une vague de licenciements forcés et d'aveux de faillite dont notre économie n'a pas besoin".

Pour l'UCM, l'objectif d'augmenter les plus bas revenus doit être atteint prioritairement par une réduction des charges et des impôts. "L'emploi se crée surtout dans les petites entreprises et ce sont elles les plus sensibles à la question du coût salarial. Un employeur ne peut pas dépenser plus que ce qu'il ne gagne!", conclut l'organisation des indépendants.

Journée d'action le 14 mai
La FGTB prévoit une journée d'action nationale ce mardi 14 mai en faveur du pouvoir d'achat et contre les inégalités sociales. Le syndicat entend remettre le pouvoir d'achat au premier plan des préoccupations dans la perspective des élections du 26 mai prochain.

Concrètement à Bruxelles, un rassemblement se tiendra place de la Monnaie à 10h. Raf De Weerdt, secrétaire fédéral de la FGTB et Estelle Ceulemans, secrétaire générale de la FGTB Bruxelles y prendront la parole. 

En Wallonie, différentes actions sont planifiées, avec des points d'orgue ici et là. "A Tournai, une rencontre aura lieu à 8h30 avec le patron de l'Union wallonne des entreprises, dans les bureaux de la FGTB Wallonie picarde. Vers 10h, un cortège s'élancera du parc d'attractions Walibi pour rejoindre un parking qui jouxte la rue du Meunier, à Wavre. Robert Vertenueil, président de la FGTB, y prononcera un discours. Enfin, un rassemblement est aussi annoncé à 10h gare des Guillemins à Liège", précise Nicolas Deprets.

La Flandre emboitera le pas puisque des opérations de sensibilisation et des rassemblements sont prévus à Anvers, Gand, Louvain et Tirlemont (Brabant flamand).